Air France-KLM veut devenir le « pilier européen » d’une alliance mondiale

1
21
vues

Air France-KLM se propose d’acquérir 31% de Virgin Atlantic et de faire entrer à son propre capital Delta Air Lines et China Eastern Airlines à hauteur de 10% chacune. En parallèle, le groupe franco-néerlandais renforcera ses co-entreprises transatlantique et chinoise existantes. Il entend ainsi devenir le « pilier européen du premier réseau mondial de compagnies aériennes » .

Air France-KLM a annoncé jeudi 27 juillet franchir « une nouvelle étape » dans le renforcement de ses partenariats stratégiques.

Ainsi, Delta et China Eastern prendront chacune une participation de 10% dans le capital d’Air France-KLM. L’opération sera réalisée au travers d’augmentations de capital réservées pour un montant total de 751 millions d’euros. Delta et China Eastern disposeront chacune d’un siège au Conseil d’administration d’Air France-KLM. Les accords de souscription ont une durée de 25 ans et leur réalisation sera soumise aux actionnaires du groupe européen lors d’une Assemblée Générale Extraordinaire convoquée pour le 4 septembre 2017.

En parallèle, Air France-KLM rachètera à Virgin Group 31% du capital de Virgin Atlantic pour environ 220 millions de livres. Cette opération devrait intervenir en 2018. Air France-KLM deviendra le second actionnaire de Virgin Atlantic après Delta qui en détient 49%. Il siégera au conseil d’administration au même niveau que Delta.

Le but est de créer une co-entreprise transatlantique unique, réunissant les deux co-entreprises existantes entre Delta, Air France-KLM et Alitalia d’une part, et Delta et Virgin Atlantic d’autre part. L’accord sera valable pour 15 ans initialement. Il pourra inclure d’autres acteurs ultérieurement. Surtout, il permettra, selon Air France-KLM, de « proposer une offre incomparable » sur l’axe transatlantique. Le groupe franco-néerlandais aura notamment la possibilité de lancer de nouveaux partages de codes vers et depuis Londres-Heathrow.

Dans le même temps, Air France-KLM va intensifier sa coopération avec China Eastern dans le cadre de la joint-venture existante. Le groupe compte ainsi renforcer sa présence sur le marché chinois, notamment à Shanghai où est basée sa partenaire. Le renforcement de ce partenariat se fera en accord avec Delta, actionnaire de China Eastern Airlines à hauteur de 3,2%. Les co-entreprises existantes entre Air France-KLM et China Southern ne sont pas remises en cause.

Air France-KLM, pilier européen

Air France-KLM affirme que « le renforcement stratégique, commercial et capitalistique de ces partenariats (le) positionnera comme le pilier européen du premier réseau mondial de compagnies aériennes » .

Selon Jean-Marc Janaillac, le PDG du groupe, « avec Delta et Virgin Atlantic, nous renforçons notre alliance transatlantique et devenons la première alliance entre l’Europe et les États Unis en termes de trafic. Avec China Eastern, nous consolidons notre position sur un marché à forte croissance » .

Le dirigeant poursuit : « l’engagement et les efforts des salariés d’Air France-KLM ont permis d’améliorer notre performance et de nouer ces partenariats stratégiques. Ces accords permettent d’accélérer les initiatives de création de valeur mises en place à travers le plan ‘Trust Together’  » .

Les co-entreprises renforcées devraient permettre aux partenaires de proposer des horaires et tarifs coordonnés sur davantage de routes, de développer les ventes ou encore de réduire les coûts de certaines opérations.

Les différents accords sont soumis à l’approbation des autorités réglementaires.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire