Norwegian inaugure Paris-Orlando

2
38
vues
© Norwegian

La compagnie aérienne Norwegian a inauguré hier un service entre Paris et Orlando, poursuivant son développement en France.

Depuis le 31 juillet 2017, la low-cost opère un vol par semaine entre les aéroports Paris-Charles de Gaulle et Orlando International avec un Boeing 787-8. L’appareil est aménagé bi-classe pour 291 passagers dont 32 en Premium et 259 en Economy.

Les départs sont programmés de Paris les lundis à 17h00 (arrivée à 20h50) et d’Orlando à 22h50 (arrivée à 13h30 le lendemain). La durée du vol est de 09h50 à l’aller et de 08h40 au retour pour une distance de 7.253 kilomètres entre les deux aéroports.

Norwegian est sans concurrence directe entre Paris et Orlando. “ Cette nouvelle liaison ravira notamment les familles qui grâce à Norwegian pourront apprécier un vol direct vers les plus grands parcs à thèmes américains au départ de Paris » , a souligné dans un communiqué Thomas Ramdahl, le directeur commercial de Norwegian.

« Nous espérons également contribuer au développement du tourisme en France en attirant, par des tarifs très attractifs, toujours plus de voyageurs américains désireux de découvrir Paris » , a-t-il ajouté.

Norwegian poursuit le développement de son activité long-courrier sur le marché français. Depuis l’été dernier, elle relie Paris-Charles de Gaulle à New York-JFK, Los Angeles et Fort Lauderdale. Orlando devient ainsi sa quatrième destination transatlantique au départ de la capitale française. S’ajouteront l’année prochaine Newark-Liberty (28 février), Denver (9 avril), Oakland (10 avril) et Boston (2 mai 2018).

Par ailleurs, la compagnie propose également près de 30 destinations court et moyen-courriers depuis dix aéroports français. Elle assure aussi des vols saisonniers reliant New York, Providence et Fort-Lauderdale à la Guadeloupe et à la Martinique.

 

Crédit photo : Norwegian

2 COMMENTAIRES

    • Correction erronée, Norwegian n’opère pas ce vol en direct depuis Orly, ni aucun autre long courrier depuis ce terrain, sauf erreur de ma part.

Laisser un commentaire