Airbus va installer les moteurs du premier A330neo

1
142
vues

Airbus va installer les moteurs Rolls-Royce Trent 7000 du premier A330neo en vue de commencer les essais de certification.

Hier 1er août, Airbus a présenté le premier jeu de moteurs Rolls-Royce Trent 7000 dans son centre de Toulouse. Ceux-ci sont à la ligne d’assemblage final de l’A330neo, « prêts pour les étapes suivantes » , a indiqué l’avionneur sur son compte Twitter.

Les moteurs ont quitté en juin l’usine de Rolls-Royce à Derby, Safran devant s’occuper des nacelles et de l’installation de différents systèmes.

L’assemblage des deux A330-900 d’essais est terminé depuis plusieurs mois. Mais les appareils restaient dans l’attente de leurs moteurs. En effet, la conception des nouveaux Trent 7000 a pris du retard. Rolls-Royce a eu quelques difficultés à mener les tests requis en raison de sa charge de travail, a expliqué Didier Evrard, le directeur des programmes d’Airbus. Du coup, le calendrier du programme A330neo a été décalé. Le premier vol d’essai pourrait intervenir en septembre.

La première livraison est également retardée de plusieurs mois. La compagnie de lancement, TAP Portugal, devait recevoir son tout premier A330-900 à la fin 2017. Elle s’attend à présent à disposer de cet appareil pour l’été 2018.

Le Trent 7000 est le seul moteur disponible pour les deux variantes de l’A330neo, A330-800 et A330-900. Ce septième membre de la famille Trent reprend l’architecture du Trent 1000 TEN (qui équipe les Boeing 787) et les innovations technologiques du Trent XWB (de l’Airbus A350). Rolls-Royce promet une consommation de carburant réduite de 10% et une réduction « significative » du bruit en comparaison du Trent 700 alimentant l’A330 de génération actuelle.

À fin juin, Airbus enregistre 210 commandes fermes pour l’A330neo. La quasi totalité, soit 204, concernent l’A330-900. Les six A330-800 ont été commandés par Hawaiian Airlines. L’entrée en service de cette variante n’est pas prévue avant l’été 2019.

Crédit photos : Airbus

 

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. PW, RR : de grands et anciens fabricants de moteurs. Certainement des milliers d’ingénieurs. Mais toujours des problèmes de mise au point des nouveaux moteurs ! Étonnant en 2017 avec tous les moyens dont ils disposent !

Laisser un commentaire