Air Canada : le Lockheed 10A en tournée au Canada

0
Air Canada : le Lockheed 10A en tournée au Canada

En l’honneur du 80e anniversaire d’Air Canada, son Lockheed 10A Electra va traverser le Canada. L’occasion de revenir sur l’histoire de cet avion d’époque.

Selon les indications d’Air Canada, le 10A a décollé de Vancouver samedi 9 septembre 2017 et fera des escales de nuit et des arrêts d’avitaillement à des aéroports « partout au Canada » . Il sera exposé au public au Musée royal de l’aviation de Winnipeg les 13 et 14 septembre.

Pendant sa tournée, le bimoteur de 10 places passera la nuit à Edmonton, SaskatoonReginaWinnipeg, Thunder Bay, TorontoOttawa, Montréal et Halifax. D’autres arrêts pourraient être réalisés, notamment à Calgary, à Sudbury et à Québec. Les passionnés d’aviation peuvent suivre les déplacements du 10A au moyen de son immatriculation, CF-TCC.

L’avion argenté doit se rendre ce week-end : en Colombie-Britannique, en Alberta et en Saskatchewan ; dans la semaine du 11 septembre : en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario ; dans la semaine du 23 septembre : en Ontario, au Québec, dans les Maritimes et de retour au Manitoba.

Un premier vol en 1934

Le 10A Electra a été conçu au milieu des années 30 par la Lockheed Aircraft Corporation, qui voulait faire concurrence au 247 de Boeing et au DC-2 de Douglas. Il s’agissait du tout premier avion à deux moteurs entièrement fait de métal, et son premier vol a eu lieu le 23 février 1934.

L’Electra a été utilisé par de nombreux transporteurs commerciaux dans les années 30. Mais, il a été surtout rendu célèbre par l’aviatrice Amelia Earhart qui, en 1937, est disparue dans son 10E en tentant de réaliser le tour du monde en avion. La seule différence entre les deux modèles est que le 10E était équipé de moteurs R1340 de Pratt & Whitney plus gros et plus puissants.

L’histoire du CF-TCC

Pour sa part, « l’ancêtre » d’Air Canada, les Lignes aériennes Trans-Canada, a mis en service commercial le 10A le 1er septembre 1937, sur un trajet de 50 minutes entre Vancouver et Seattle. La compagnie avait fait l’acquisition de cette liaison et de deux 10A auprès de Canadian Airways.

Appareils 10A de Lockheed (CF-TCC et CF-BAF) sur la piste en prévision des vols d’entraînement des pilotes à Winnipeg à l’époque où les premiers copilotes recevaient leur formation. Commandant Kelly Edmison (en habit noir) et Maurice McDevitt (en vêtements de travail), mécanicien d’aéronef en déplacement de service. (Groupe CNW/Air Canada)

Le même mois, elle a acheté trois autres 10A flambant neufs à Lockheed pour 73 000 dollars chacun. Ces avions ont été surnommés les « trois sœurs » et ont porté les immatriculations CF-TCA, CF-TCB et CF-TCC. Le premier, le CF-TCA, se trouve maintenant au Musée de l’aviation et de l’espace du Canada à Ottawa. Le CF-TCC, l’avion argenté qui traverse le ciel canadien, est l’un des deux seuls 10A Electra de Lockheed qui volent encore dans le monde.

Après avoir été exploité par les Lignes aériennes Trans-Canada de 1937 à 1939, le CF-TCC a été vendu au gouvernement canadien et utilisé par l’Aviation royale canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale. Au cours des 40 années suivantes, l’avion a été vendu à plusieurs reprises à diverses personnes et entreprises privées.

En 1975, un employé d’Air Canada à la retraite a reconnu les anciennes marques d’immatriculation décolorées sur l’avion lors d’un spectacle aérien au Texas. Air Canada a conservé la trace de l’avion jusqu’en 1983, année où elle l’a racheté. Par la suite, elle l’a restauré et l’a fait voler aux célébrations de son 50e anniversaire en 1986. À la fin de sa tournée pancanadienne de 50 escales, le CF-TCC a été exposé au pavillon d’Air Canada pendant Expo 86 à Vancouver.

« Depuis 1986, des employés d’Air Canada et des retraités de Maintenance Air Canada et des Opérations aériennes ont consacré des milliers d’heures de leur temps personnel à maintenir le CF-TCC, l’héritage de notre entreprise, en état de vol pour que les prochaines générations puissent en profiter » , a conclu le transporteur.

Laisser un commentaire