Le gros-porteur russo-chinois s’appellera CR929

0
162
vues
CR929_COMAC_UAC_ CRAIC
UAC

Le futur gros-porteur russo-chinois a un nom. Les constructeurs russe United Aircraft Corporation (UAC) et chinois COMAC ont décidé d’appeler CR929 leur projet commun. Trois variantes sont à l’étude.

Dans un communiqué, UAC précise que la version de base sera désignée comme CR929-600. Le projet inclut également une version plus petite, CR929-500 et une version plus grande, CR929-700.

Les lettres C et R désignent les participants au projet: « C » pour la Chine et « R » pour la Russie. « CR » sont aussi les deux premières lettres du nom de la co-entreprise formée plus tôt cette année par COMAC et UAC pour leur gros-porteur : CRAIC (China-Russia Commercial Aircraft International Company).

« Le nom CR929 permet de formuler une proposition pour les compagnies aériennes en liaison avec le monocouloir chinois C919 tandis, que la numérotation des séries 500/600/700 continue celle des MS-21_200/300/400 de UAC » , a expliqué Yury Slyusar, président d’UAC, lors d’une cérémonie à Shanghai le 29 septembre.

UAC_COMAC_CRAIC
Cérémonie de présentation du CR929 – 29/09/2017 – Shanghai – © UAC

La version CR929-600 aura une capacité de 280 passagers et une autonomie de 12.000 kilomètres. Des caractéristiques proches de l’A330-900neo.

Le projet est en gestation depuis 2014. On sait déjà que le bureau d’études sera situé à Moscou tandis que l’assemblage final s’effectuera à Shanghai. À terme, l’appareil pourrait être équipé de moteurs russe Aviadvigatel (PD-35) mais il fera sans doute appel au début à une motorisation occidentale (Rolls-Royce ou General Electric). Les deux partenaires ambitionnent un premier vol d’essai en 2023 pour une mise en service entre 2025 et 2027. Les coûts de développement sont évalués à 13 milliards de dollars, financés à part égale par les deux partenaires.

« Les 20 prochaines années seront une période stratégiquement importante dans le développement de l’industrie mondiale de l’aviation civile. Nous ferons de notre mieux pour que le CR 929 soit un exemple de coopération réussie entre la Russie et la Chine » , a assuré le président du conseil d’administration de COMAC, He Dongfeng.

Photos UAC

PARTAGER

Laisser un commentaire