Dubaï 2017 : Azerbaijan Airlines commande cinq 787-8 supplémentaires

0
269
vues
Boeing_787-8_Azerbaijan_Airlines
Boeing

Azerbaijan Airlines a signé avec Boeing une commande ferme pour cinq 787-8 supplémentaires, ainsi qu’un engagement d’achat pour deux avions cargo de type 747-8F ou 777F.

Annoncés dimanche 12 novembre 2017 dans le cadre du salon aéronautique de Dubaï, ces contrats sont estimés par Boeing à 1,9 milliard de dollars aux prix catalogue. Les avions sont livrables en 2019 et 2020.

L’accord pour les avions cargo sera finalisé ultérieurement et permet à Azerbaijan Airlines d’acquérir deux 747-8F ou deux 777F, ou encore un appareil de chaque type.

La compagnie nationale de l’Azerbaïdjan est devenue en décembre 2014 le premier opérateur du Dreamliner dans la Communauté des États Indépendants (CEI) de l’ancienne URSS. Elle exploite aujourd’hui deux 787-8.

« La commande de 787 Dreamliner supplémentaires augmentera considérablement les capacités de notre compagnie aérienne, nous permettant de desservir de nouvelles destinations et de transporter plus de passagers », explique dans un communiqué son président, Jahangir Askerov.

Boeing a également annoncé qu’Azerbaijan Airlines sera le client de lancement du programme d’échange de train d’atterrissage 787. À travers cette offre, un transporteur peut échanger des trains d’atterrissage qui doivent être réparés ou révisés pour un autre jeu de trains certifiés, à l’intérieur d’un pool Boeing. « Ce service élimine le besoin pour les opérateurs de contracter, programmer et gérer le processus de révision », a expliqué le constructeur. L’accord couvre les sept Dreamliner de la compagnie.

Cliente traditionnelle de Boeing, Azerbaijan Airlines opère également quatre 757-200 et deux 767-300. L’arrivée du premier des dix 737 MAX est prévue fin 2018. Aujourd’hui, la flotte compte aussi quatre Airbus A319, huit A320, trois A340-500/600 et quatre Embraer 190.

Basée à Bakou, Azerbaijan Airlines dessert 40 destinations dans 25 pays, dont Paris-Charles de Gaulle, Genève ou encore Londres-Heathrow.

Laisser un commentaire