Volotea franchit le cap des deux millions de passagers à Nantes

1
176
vues
A319_Volotea_Nantes
Airbus A319 Volotea à Nantes - Photo © Paul BANNWARTH

La low-cost espagnole Volotea a accueilli lundi son deux millionième passager au départ de Nantes, la principale base de son réseau avec 1,1 million de sièges offerts en 2018.

Volotea a misé sur Nantes dès son lancement : la compagnie est présente dans la cité des Ducs depuis le début de ses opérations en 2012 et a poursuivi son développement chaque année. Lundi 13 novembre, elle a célébré son deux millionième passager au départ de l’aéroport Nantes-Atlantique, après avoir observé un accroissement du nombre de ses passagers de 42% ces huit derniers mois.

Avec 32 lignes, Volotea est aujourd’hui la première compagnie en termes de destinations proposées à Nantes. En 2018, la compagnie offrira 1.100.000 sièges au départ de Nantes, ce qui en fait la première base de son réseau.

« Notre base de Nantes sera le chef de file de notre développement en France l’année prochaine », souligne dans un communiqué Edo Friart, le directeur du développement international de Volotea.

« Volotea mettra en place des sessions de recrutement prochainement pour répondre à l’augmentation de l’activité. Nous recherchons des candidats avec ou sans Certificat de Membre d’Equipage de Cabine pour accompagner notre croissance », ajoute-t-il.

Le samedi 11 novembre, Volotea a opéré son vol inaugural entre Nantes et Lanzarote, avec un mois d’avance sur le calendrier initial. Cette ligne sera opérée avec un vol hebdomadaire le samedi.

En 2017, Volotea a opéré plus de 44 000 vols via ses neuf bases : Venise, Nantes, Bordeaux, Palerme, Strasbourg, Asturies, Vérone, Toulouse et Gênes. En 2018, la compagnie ouvrira 58 nouvelles routes pour desservir un total de 293 lignes, avec une flotte de 32 Airbus A319 et Boeing 717.

1 COMMENTAIRE

  1. Tarifs attractifs mais attention si vous voyagez avec un enfant, carte d’identité obligatoire pour les mineurs dans les vols internes en France. Je me suis vue refusée l’embarquement avec mon enfant de 3 ans, alors que pour d’autres compagnies (Hop !, Air France) le livret de famille suffit. Et malgré ma demande via leur service commercial, aucun geste commercial pour avoir un avoir ou une remise sur un autre vol, donc cette compagnie a gagné 156€01 pour des vols non effectués sur mon dos. Je signale également un très mauvais accueil à l’embarquement d’une responsable qui n’a fait preuve d’aucune empathie devant ma situation, ni excuses, avec commençant avec un ton méprisant « vous n’embarquez pas » sans explication, alors que j’étais seule et chargée avec mon enfant. Une rappel de la réglementation serait nécessaire lors de l’enregistrement sur le site internet, comme par exemple enregistré directement son justificatif d’identité et un rappel des conditions d’embarquement des mineurs. De même la formation du personnel à davantage d’empathie et à la gestion aimable des conflits serait, je pense, nécessaire. Bref, je ne recommande pas cette compagnie.

Laisser un commentaire