Air France-KLM repasse dans le vert au 1er semestre

0
106
vues

Le résultat net d’Air France-KLM est redevenu positif au premier semestre 2017. Le groupe a bénéficié d’une demande solide et d’une recette unitaire en amélioration. Il se montre optimiste pour la seconde partie de l’année et s’attend notamment à ce que Transavia dégage un bénéfice.

Après avoir annoncé hier l’ouverture de son capital à Delta Air Lines et China Eastern Airlines ainsi qu’un investissement dans Virgin Atlantic, Air France-KLM a publié ce vendredi 28 juillet des résultats semestriels en amélioration sur l’année dernière.

Le groupe dégage pour les six premiers mois de l’année un résultat net positif de 151 millions d’euros, contre une perte de 114 millions en 2016 et de 638 millions en 2015.

Un total de 47,1 millions de passagers ont été transportés entre janvier et juin, soit 6,5% de plus que l’année dernière. La demande “robuste” a entraîné une amélioration du coefficient d’occupation, en hausse de 1,4 point à 86,3%.

Le chiffre d’affaires semestriel est en hausse de 4,3%, à 12,3 milliards d’euros.

Le résultat d’exploitation atteint 353 millions d’euros, en hausse de 135 millions en un an. La marge opérationnelle ressort à 2,9%, en progression de 1,0 point.

La recette unitaire confirme son amélioration. Au deuxième trimestre, elle progresse de 1,9% toutes compagnies aériennes du groupe confondues.

La réduction des coûts unitaires atteint 1,0% au premier semestre, bien qu’impactée par l’augmentation du coefficient d’occupation et de l’intéressement.

La productivité des salariés (mesurée en ESKO par ETP) a augmenté de 5,6% au second trimestre.

L’endettement a été réduit de 699 millions d’euros en un an, avec une dette nette de 2,9 milliards au 30 juin 2017.

Le PDG Jean-Marc Janaillac souligne qu’Air France-KLM est “sur la bonne voie” pour réaliser les objectifs du plan Trust Together. Il commente : “dans un contexte de croissance solide du trafic et d’amélioration de la tendance sur la recette unitaire, Air France-KLM a amélioré son résultat d’exploitation et son cash flow libre d’exploitation. Sur cette période, le groupe continue d’exécuter ses priorités stratégiques d’augmentation des recettes et d’amélioration de sa compétitivité. L’accord signé avec les pilotes d’Air France en juillet permet au groupe de lancer la création de Joon en ligne avec le calendrier initial. Je suis aussi très heureux du renforcement de notre réseau d’alliances : la combinaison de notre alliance nord-atlantique avec Delta avec la joint-venture de Delta et Virgin Atlantic, et le renforcement de notre partenariat avec China Eastern positionnent Air France-KLM comme le pilier européen du premier réseau mondial de compagnies aériennes. Ce sont des étapes importantes qui montrent qu’Air France-KLM est sur la bonne voie pour réaliser les objectifs stratégiques de Trust Together” .

Segment réseaux

Par activités, le segment réseaux, constitué maintenant des activités passage et cargo, est le principal contributeur de l’augmentation du résultat d’exploitation du groupe. Le résultat combiné s’est élevé à 309 millions d’euros au premier semestre 2017, en hausse de 200 millions. Cette activité a bénéficié d’un trafic soutenu et de la bonne performance de la recette unitaire d’Air France et KLM, en hausse de 1,5%. Sur le long courrier, la performance des classes premium a été “forte” selon le groupe, avec une recette unitaire en hausse de 4,4%. Pour les classes economy, la recette unitaire a progressé de 2,2%. L’amélioration provient principalement du fort redressement de l’Asie (avec une recette unitaire en hausse de 8,6%) et de l’Amérique Latine (en hausse de 13,6%).

Le Cargo a également progressé au deuxième trimestre. Le trafic est en hausse de 2,7% et le coefficient de remplissage augmente de 0,7 point. Le groupe note que la variation de la recette unitaire continue de s’améliorer comparée aux précédents trimestres, confirmant un retournement de tendance graduel.

Transavia en bonne voie pour des résultats positifs en 2017

Concernant l’activité low-cost, le résultat d’exploitation de Transavia reste négatif au premier semestre, à -43 millions d’euros, marquant néanmoins une amélioration de 32 millions d’euros par rapport aux six premiers mois de 2016.

Mais pour le seul second trimestre, le résultat d’exploitation est positif, à 34 millions d’euros, alors qu’il était négatif l’année dernière. Ce retournement de tendance est expliqué par la forte croissance de la capacité (+ 13,7%), l’augmentation du coefficient d’occupation (+1,5 point) et la hausse du revenu unitaire (+11,0%).

Air France-KLM estime ainsi que Transavia est “sur la bonne voie” pour des résultats positifs sur l’année complète.

Record de commandes pour la maintenance

L’activité maintenance enregistre un résultat d’exploitation de 89 millions d’euros au premier semestre, en baisse de 6 millions d’euros. Mais le groupe souligne surtout que le carnet de commande a enregistré une augmentation de 10% pour atteindre un record de 9,7 milliards de dollars. Il atteint son objectif de croissance de 10% en 2017, avec des nouveaux contrats sur les moteurs et les composants.

Perspectives

Concernant les perspectives, les engagements de réservations long-courriers pour les quatre prochains mois sont supérieurs au niveau de l’année dernière.

La variation de la recette unitaire à taux de change constant est attendue légèrement positive pour le deuxième semestre 2017.

Air France-KLM anticipe pour 2017 une réduction du coût unitaire entre 1,0% et 1,5% à change, prix du carburant et charges de retraites constants, et ce malgré l’impact négatif d’un coefficient d’occupation en hausse et de l’intéressement.

Le groupe prévoit également une baisse de la facture carburant de 100 millions d’euros au deuxième semestre 2017. Au premier semestre, elle a atteint 2,28 milliards d’euros, stable comparée aux années précédentes.

 

Laisser un commentaire