Aéroport de Toulouse : un nouveau circuit pour les passagers au départ

4
2415
vues
© ATB

L’aéroport de Toulouse-Blagnac a annoncé vendredi l’achèvement de la première partie des travaux engagés en 2017. Jeudi 5 avril 2018, les passagers découvriront une nouvelle zone de contrôle sûreté, concentrée sur le Hall D, et un duty free XXL censé faire entrer la plateforme toulousaine “dans la cour des grands.”

Un seul circuit, plus simple, et un duty free doté d’une offre variée et attractive : Voilà comment l’aéroport de Toulouse décrit le nouveau parcourt des passagers vers leur avion.

Le Hall D devient ainsi le nouveau centre de gravité des modes d’accès à l’aéroport : d’un côté, le pôle des transports en commun tramway-bus ; en face, les parkings de proximité P1-P2-P3 ; de l’autre côté, les parkings éloignés P5-P6 dont la Navette bus gratuite dépose les passagers au pied du Hall D.

Une fois entrés dans le terminal, les passagers qui ne sont pas encore enregistrés ou qui ont un bagage de soute sont invités à consulter les écrans d’affichage pour localiser la banque d’enregistrement de leur compagnie aérienne. Cette formalité accomplie, ils se dirigeront vers la nouvelle zone de contrôle sûreté du  Hall D, pour entrer en salle d’embarquement.

Les passagers déjà enregistrés et qui n’ont pas de bagage de soute se rendront directement vers la nouvelle zone de contrôle sûreté pour passer en salle d’embarquement.

Cette zone de contrôle accueillera désormais la totalité du dispositif de sûreté (les accès actuels via les Halls B et D seront définitivement fermés), avec des postes d’inspection filtrage à haut débit et dotés des dernières technologies en matière de sûreté, un circuit spécialement conçu pour les familles et les personnes à mobilité réduite. L’aéroport promet un passage “plus facile et plus confortable” de la zone de contrôle, tout en conservant un niveau de sécurité “optimal.”

La zone de contrôle franchie, le passager pourra consulter les informations pratiques diffusées sur les murs d’images qui précèdent l’entrée dans le duty free.

Ce nouveau duty free voit très grand : passé de 680 m² à 1 800 m², il proposera les traditionnels alcool-tabacs-parfums que l’on trouve dans tous les duty free d’aéroports, mais l’offre est complétée avec une sélection de produits régionaux. Confié à l’enseigne Dufry, le duty free entend préfigurer la montée en gamme de l’ensemble des services qui seront proposés aux passagers en fin d’année. Cet espace est ouvert à tous les voyageurs, qu’ils  empruntent un vol national, européen (espace Schengen, TVA appliquée sur le prix du produit) ou international (hors espace Schengen, TVA non appliquée).

“Cette première étape du parcours vers l’avion illustre ce que nous proposerons en totalité à nos passagers, en fin d’année : un seul cheminement pour tous, plus convivial et agrémenté de nombreux services tout au long du parcours,” explique Jean-Michel Vernhes, président du Directoire d’Aéroport Toulouse-Blagnac. “Nous accueillons une clientèle internationale toujours plus nombreuse, et pour laquelle le temps passé dans l’aéroport doit être agréablement utilisé. Nous allons répondre à cette demande et proposer en 2018 un niveau de prestations très supérieur à celui que l’on a connu jusqu’alors,” a-t-il insisté.

4 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est pas une question de Schengen ou non Schengen, mais UE/EEE/EFTA ou non. La TVA s’applique vers les vols UE non-schengen (Irlande, Royaume-Uni, DROM).

  2. Une belle aberration, le seul intérêt est de forcer les passagers à passer par le Duty-free. Le temps de parcours pour atteindre le terminal A ou la navette va être allongé. Sachant que ce PIF est fréquemment saturé c’est vraiment lamentable.

  3. Je viens de tester ce nouveau parcours qui a failli me faire rater mon vol Navette en porte 20, complètement à l’autre bout de l’aeroport.
    Une aberration pour les passagers réguliers qui prennent les vols Navette du hall B où il y avait précédemment un contrôle de sécurité , même si le passage au contrôle de sécurité hall D a été relativement efficace.
    L’aéroport de Toulouse prend les travers des gros aéroports avec un parcours interminable avant la porte d’embarquement.

  4. Un sacré marathon pour ceux qui enregistreront et embarqueront dans les Hall À ou B et qui feront le double du parcours . Après ce périple on doute qu’ils aient encore envie de faire du shopping. !

Laisser un commentaire