Boeing va accélérer la production du 787

0
141
vues
© Boeing

Boeing portera la cadence de production du 787 à 14 appareils par mois en 2019, au lieu de 12 par mois aujourd’hui.

Dennis Muilenberg, le directeur général de Boeing, a fait cette annonce lors d’une conférence organisée par la banque Morgan Stanley en Californie. “Au vu du carnet de commandes du 787 d’environ 700 appareils et d’une demande continue, nous confirmons notre projet d’augmenter la production à 14 par mois en 2019” , a déclaré le dirigeant le 13 septembre. Cette décision doit permettre d’améliorer “les finances” et “les marges” du Dreamliner, a-t-il précisé.

Les lignes d’assemblage d’Everett et de North Charleston produiront donc 168 787 par an d’ici deux ans. Un signe que Boeing est confiant dans l’avenir de l’appareil. La cadence actuelle de 12 exemplaires par mois est déjà la plus élevée pour un programme de gros-porteurs. En parallèle, les ventes ne faiblissent pas, au contraire : sur les huit premiers mois de l’année, Boeing enregistre 82 commandes pour le 787, deux de plus que sur l’année 2016 complète. Cette tendance favorable a été confirmée plus tôt cette semaine par une annonce de Malaysia Airlines, qui a l’intention d’acquérir huit 787-9.

De son côté, Airbus poursuit l’augmentation de la cadence de production de l’A350, le modèle concurrent du 787. Le constructeur de Toulouse s’est fixé l’objectif de produire 10 exemplaires par mois d’ici la fin 2018.

Par ailleurs, Boeing se montre également positif sur le programme 777. L’avionneur américain n’anticipe pas de nouvelles réductions dans la production, a indiqué mercredi Dennis Muilenberg. La cadence est passée de 8,3 avions par mois l’année dernière à 5,0 par mois aujourd’hui. Il est prévu qu’elle atteigne prochainement 3,5 appareils par mois pour préparer la transition vers le 777X. Sur les huit premiers mois de l’année, Boeing enregistre 17 commandes fermes pour le 777 de génération actuelle. À cela vient s’ajouter une commande ferme d’Aeroflot pour six 777-300ER, confirmée jeudi par l’avionneur.

Enfin, Boeing n’envisage pas de prendre une décision sur un nouvel avion intermédiaire avant 2018 au plus tôt, toujours selon Dennis Muilenberg. Déjà dénommé 797 par certains, l’appareil aurait une autonomie d’environ 5.000 nm pour une capacité de 220 à 260 passagers, avec une entrée en service en 2024 ou 2025.

Photo : Boeing

Laisser un commentaire