Aircalin : fin de la grève des pilotes

0
103
vues
AirCalin,_Airbus_A330-200_F-OJSE
Masakatsu Ukon / Wikimedia CC BY-SA 2.0

Après une semaine de grève, Air Calédonie International (Aircalin) et le syndicat de pilotes qui avait appelé à un mouvement illimité sont parvenus à un accord, mettant fin à un conflit qui a affecté des centaines de passagers.

Le ciel se dégage pour Aircalin, la compagnie aérienne basée à l’aéroport de Nouméa-La Tontouta. L’un de ses syndicats de pilotes, l’UNAC affilié à la CFE-CGC, avait déposé un préavis de grève illimité le 14 septembre dernier. Le mouvement a pris fin mercredi soir.

Suite à une nouvelle rencontre, ce 27 septembre, entre la direction et les pilotes grévistes qui s’est tenue jusqu’à 21H30 ce soir, la grève, déclenchée par le syndicat de pilotes l’UNAC le 20 septembre dernier, est levée” , a annoncé Aircalin dans un communiqué.

La direction dit s’être entendue avec le syndicat “sur l’interprétation de certains accords” . Et de préciser : “des travaux continueront d’être menés en interne sur les questions qui traitent de l’amélioration de l’organisation et de la gestion des plannings des pilotes” .

La compagnie précise qu’il n’y aura pas d’augmentation salariale : “sur les revendications d’ordre économique et notamment la question de la revalorisation de la prime de départ à la retraite qui étaient le point de blocage des négociations, il est entendu et accepté par les pilotes qu’il n’y aura pas d’augmentation salariale des pilotes” .

Au micro de Nouvelle Calédonie 1ère, Didier Tappero, le directeur général d’Aircalin, explique que “la compagnie doit maîtriser ses charges. On a discuté longuement. Mais c’est un principe qui a été acté et qui était essentiel pour nous, car au-delà des pilotes, il y aurait pu y avoir des revendications de même type des autres catégories de personnel, et puis après on ne sait plus où les choses s’arrêtent” .

Selon Nouvelle Calédonie 1ère, une demi-douzaine de rotations ont dû être annulées, affectant des centaines de voyageurs.

La compagnie reconnaît que la grève de 7 jours a entraîné “de très forts désagréments” pour les passagers. “Certaines situations personnelles, ont été difficiles pour nos clients, avec des réacheminements parfois longs et fatigants” , ajoute-t-elle.

Photo Masakatsu Ukon / Wikimedia CC BY-SA 2.0

 

Laisser un commentaire