Finnair a doublé son bénéfice en 2017

0
286
vues
Airbus_A350-900_Finnair_Toulouse
Airbus A350-900 de Finnair à Toulouse - © Paul BANNWARTH

Finnair a multiplié par deux son bénéfice net en 2017 en ayant élargi son réseau de destinations et augmenté son trafic de passagers.

La compagnie aérienne finlandaise a publié un bénéfice net de 165 millions d’euros pour le dernier exercice, contre 85 millions en 2016. Le chiffre d’affaires a augmenté de 10,9% à 2,57 milliards d’euros. Le résultat d’exploitation comparable a été multiplié par trois, passant de 55 millions d’euros à 170 millions.

Finnair a transporté 11,9 millions de passagers en 2017, une hausse de 9,6% par rapport à l’année précédente. La capacité (SKO) a augmenté de 8,9% et le coefficient de remplissage a bondi de 3,7 points à 83,5%. La recette unitaire (RSKO) a augmenté de 1,8%. Le coût unitaire (CSKO) a baissé de 2,6% ; hors carburant, il est quasiment stable (+0,3%).

Au cours de l’exercice 2017, Finnair a achevé la première phase du renouvellement de sa flotte long-courrier. La compagnie a reçu quatre Airbus A350-900, portant à onze le nombre d’A350 en flotte. Sept Airbus A321 loués ont également été introduits. Finnair a ouvert de nouvelles routes vers Goa, La Havane, Puerto Plata, Puerto Vallarta, San Francisco et Reykjavik, et ajouté de nouvelles fréquences à des destinations telles que Hong Kong et Tokyo. La compagnie a également lancé des vols directs vers la Laponie depuis Londres, Paris et Zurich.

Le directeur général Pekka Vauramo a qualifié 2017 “d’excellente année pour Finnair”.

“Le contexte économique favorable de l’industrie nous a permis de soutenir notre croissance avec une offre adaptée en termes de capacité, de réseau et de décisions prises ces dernières années, notamment en matière de produits et services”, a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : “nous avons clôturé 2017 en pleine phase de croissance, la plus rapide de l’histoire de Finnair, et nous prévoyons de poursuivre sur cette lancée en 2018”.

Cette année, la compagnie prévoit d’augmenter sa capacité de plus de 15%, la plus grande partie de cette croissance intervenant au premier semestre. Le volume de passagers devrait croître globalement “suivant l’évolution de la capacité” tandis que la croissance des revenus devrait être légèrement inférieure.

Finnair s’attend à une concurrence accrue en 2018, expliquant que “les opérateurs existants ainsi que les nouveaux arrivants augmentent leur capacité, en particulier sur les liaisons reliant l’Europe à l’Asie et à l’Amérique du Nord”.

Le réseau s’étoffera avec l’ouverture Nanjing en mai 2018, septième destination en Grande Chine. Cet été, de nouvelles lignes seront ouvertes vers Stuttgart, Lisbonne, Bergen et Tromsø.

Sur la période 2018-2023, Finnair recevra huit A350 supplémentaires, portant sa flotte de gros-porteurs de 19 à 27 avions d’ici 2022.

Laisser un commentaire