COMAC : 50 nouvelles commandes pour les ARJ21 et C919

0
754
vues
COMAC_C919_premier_vol_6
Premier vol du COMAC C919, Shanghai-Pudong le 5 mai 2017 - Photo COMAC

Le constructeur chinois COMAC a annoncé lundi avoir conclu une commande de trente C919 et vingt ARJ21 avec le loueur chinois Huarong Financial Leasing.

Suite à cette signature intervenue le 26 février 2018 à Pékin, le programme C919 enregistre 815 commandes de 28 clients et l’ARJ21 atteint les 453 commandes de 21 clients, a indiqué COMAC dans un communiqué. Ces chiffres incluent les commandes fermes et les intentions d’achat.

Huarong Financial Leasing a déclaré qu’il s’intéressait au développement des C919 et ARJ21 depuis un certain temps et qu’il “continuerait à soutenir les programmes d’avions civils chinois”.

Basé à Hangzhou, Huarong Financial Leasing est contrôlé par Huarong Asset Management, une grande société financière appartenant à l’État chinois.

Le premier C919 a effectué son vol inaugural le 5 mai 2017. Un deuxième prototype a pris les airs à la fin de l’année dernière. COMAC, qui est basé à Shanghai, prévoit de mener la campagne d’essais en vol avec un total de 6 avions. La certification n’est pas attendue avant 2020. Le C919 est conçu pour 158 à 168 passagers avec un rayon d’action de 4.075 à 5.555 kilomètres selon les versions. Il est équipé de moteurs LEAP-1C de CFM International et ambitionne de concurrencer les Airbus A320neo et Boeing 737 MAX.

L’avion régional ARJ21 a quant à lui effectué son premier vol commercial en mars 2016 aux couleurs de la compagnie Chengdu Airlines. Inspiré du McDonnell MD80, doté de 70 à 90 sièges et disposant d’un rayon d’action de 2.225 à 3.700 kilomètres, il se positionne sur un marché aujourd’hui dominé par les Embraer brésiliens et les Bombardier canadiens. Il est certifié uniquement en Chine et la compagnie Chengdu Airlines reste le seul opérateur à ce jour.

COMAC développe également un long-courrier en partenariat avec le constructeur russe UAC, le CR929.

COMAC_ARJ21
ARJ21 – Photo COMAC

Laisser un commentaire