L’Espagne autorise Emirates à relier Barcelone à Mexico

0
866
vues
Boeing_777-300_Emirates
Photo © Paul BANNWARTH

Le gouvernement espagnol a autorisé la compagnie aérienne de Dubaï, Emirates Airline, à exploiter une ligne Barcelone-Mexico. Le nouveau service pourrait être lancé d’ici la fin de l’année.

Le ministère du Développement espagnol a annoncé le 13 mars avoir autorisé la compagnie Emirates à exploiter la ligne Barcelone-Mexico dans le prolongement de sa liaison existante Dubaï-Barcelone.

“Cette décision, qui s’inscrit dans les excellentes relations entre l’Espagne et les Émirats arabes unis, vient confirmer que le projet est positif pour la Catalogne et qu’il renforce la connectivité internationale de l’aéroport de Barcelone-El Prat,” a précisé le ministère.

Emirates souhaite démarrer l’opération “dès que possible”, avec un lancement envisagé “avant la fin de l’année.” Barcelone et Mexico seront alors reliées par un vol quotidien tout au long de l’année. Le gouvernement espagnol estime que le nouveau service pourrait bénéficier à plus de 150.000 passagers par an, avec une offre qui dépassera les 95.000 sièges dans chaque direction.

En outre, Emirates prévoit de renforcer sa liaison entre Barcelone et Dubaï en ajoutant un troisième vol quotidien.

Le trafic long-courrier se développe à l’aéroport de Barcelone. Au cours des derniers mois, les compagnies Air China, Cathay Pacific, LATAM Airlines Perú, LEVEL et Norwegian ont ouvert de nouvelles destinations (Pékin, Hong Kong, Lima, Los Angeles, Oakland, Fort Lauderdale, Punta Cana) ou renforcé des dessertes existantes (Buenos Aires et New York). Néanmoins, Barcelone n’est plus reliée à Mexico depuis 2012, quand Aeromexico a suspendu son service lancé cinq ans plus tôt.

Lorsque Emirates aura relancé cette ligne, il s’agira de sa troisième entre l’Europe et l’Amérique, après Milan-Malpensa/New York-JFK et Athènes/Newark. Ces services, exploités dans le cadre de la cinquième liberté du transport aérien, permettent à la compagnie aérienne de Dubaï d’embarquer des passagers entre des pays tiers.

D’autres opérateurs exploitent des vols de cinquième liberté au départ de l’Europe. On citera notamment :

  • Air China entre Madrid et São Paulo,
  • Air India entre Londres-Heathrow et Newark,
  • Air New Zealand entre Londres-Heathrow et Los Angeles,
  • Ethiopian Airlines entre Dublin et Los Angeles,
  • Qantas entre Londres-Heathrow et Dubaï (une ligne qui sera cependant suspendue d’ici quelques jours)
  • et Singapore Airlines entre Manchester et Houston ainsi qu’entre Francfort et New York-JFK.

Emirates est déjà présente à l’aéroport de Mexico-Benito-Juárez avec un vol tout cargo.

Laisser un commentaire