Virgin Atlantic passe dans le rouge en 2017

1
589
vues
Virgin_Atlantic_Boeing_787-9
Virgin Atlantic est devenue en octobre 2014 le premier opérateur européen du Boeing 787-9. Photo Boeing

Virgin Atlantic a publié pour l’exercice 2017 sa première perte en 4 ans, citant trois facteurs : la faiblesse de la livre, les problèmes des moteurs Trent 1000 alimentant les Boeing 787 et les ouragans qui ont impacté les opérations vers les Caraïbes et les États-Unis.

La compagnie britannique fondée par Richard Branson en 1984 a annoncé jeudi une perte avant impôt de 28,4 millions de livres, contre un bénéfice de 23 millions de livres un an plus tôt. Les recettes ont reculé de 1,1% à 2,66 milliards de livres. Le nombre de passagers transportés a diminué de 100.000 à 5,3 millions tandis que le coefficient d’occupation a perdu 0,4 point à 78,3%.

2017 a été une année noire pour Virgin Atlantic. Les Boeing 787-9, qui composent un tiers de sa flotte, ont été affectés par les problèmes du moteur Rolls-Royce Trent 1000. Jusqu’à quatre des seize exemplaires ont dû être cloués au sol en même temps. Tout en se refusant à indiquer la perte occasionnée, la compagnie s’est dite en négociation avec Rolls-Royce pour une compensation financière. Elle a également confirmé que trois Airbus A330-200 ont été loués pour assurer le programme des vols, en attendant la livraison de nouveaux moteurs Trent 1000.

Le directeur général Craig Kreeger a cité deux autres facteurs pour expliquer les difficultés : la baisse de la livre par rapport au dollar, qui a impacté la demande de voyages au départ du Royaume-Uni vers les États-Unis ; et les ouragans qui ont perturbé les opérations vers deux marchés clés, les Caraïbes et les États-Unis.

Virgin Atlantic n’a pas indiqué si elle prévoyait une nouvelle perte en 2018, se contentant de déclarer que l’environnement restait “difficile.” La compagnie compte notamment sur l’introduction d’un tarif sans bagage en classe Économie pour résister à la concurrence croissante des low-cost sur le transatlantique (Norwegian, WestJet, WOW air,…).

Virgin Atlantic est détenue à 49% par Delta Air Lines depuis 2012, Richard Branson étant propriétaire des 51% restants. En juillet dernier, Air France-KLM a annoncé l’acquisition de 31% de la compagnie britannique dans le cadre d’une alliance mondiale. Virgin s’attend à ce que l’accord soit finalisé d’ici le printemps 2019. L’opération ramènera la participation de Richard Branson à 20%.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire