Air France : l’intersyndicale appelle à la grève les 3 et 7 avril, en plus du 30 mars

4
627
vues
Airbus_A321_Air_France
Airbus A321 d'Air France F-GTAP à Toulouse - Photo © Paul BANNWARTH

Les grèves se succèdent chez Air France. L’intersyndicale a appelé lundi à deux journées de grève supplémentaires les 3 et 7 avril, en plus de celle du 30 mars déjà annoncée.

Après les mouvements des 22 février et 23 mars, les dix organisations, de tous les métiers, entendent ainsi réaffirmer “que tous les salariés d’Air France ont droit à une augmentation de 6% des grilles de salaire afin de rattraper l’inflation.”

“Nous allons durcir le rythme des mouvements” car la direction, “en n’apportant aucune réponse concrète” à cette revendication, “campe sur ses positions et cherche la division,” écrivent dans un tract commun les syndicats de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d’hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD).

L’intersyndicale conteste également l’impact du dernier mouvement, vendredi 23 mars. Alors qu’Air France a annoncé le maintien de 75% de son programme de vols, les organisations évoquent “plus de 56% des vols impactés au départ des bases”, avec “42% des vols long-courriers annulés ou affrétés” et “59% des vols moyen-courriers annulés ou affrétés.”

Jusqu’à présent, Air France considère que sa situation économique et financière ne lui permet pas de répondre à la revendication d’une augmentation générale de 6%, “sans compromettre sa stratégie de croissance, d’investissement et de reprise des embauches,” dans un environnement concurrentiel “particulièrement agressif.” La mesure a été chiffrée par la direction à 240 millions d’euros.

Air France s’est déclarée prête à négocier un mécanisme d’ajustement salarial “pour rattraper la baisse de pouvoir d’achat des personnels dont le salaire individuel de 2017 comparé à celui de 2011 aurait augmenté moins vite que l’inflation sur la même période.” L’offre a provoqué l’ire de l’intersyndicale qui estime que la direction cherche à “diviser les salariés” avec sa “‘proposition’ d’individualiser les augmentations en fonction de la perte d’inflation depuis 2011.”

La direction d’Air France doit rencontrer les syndicats de pilotes demain mardi.

4 COMMENTAIRES

    • Ils sont en grèves permanentes: SNCF –> Sur Neuf Cinq Fainéants.
      Ils ont une chose en commun, qui se plaint en permanence, ne travaille jamais car en grève: les syndicats.
      Toujours opposé au changement, faire des efforts, les syndicats sont un cancer quotidien.

  1. Quand va t – on enfin virer ces grévistes qui foutent la merde ?
    En particulier le directeur du SNPL, qui a ouvertement dit: on continuera meme si ca coute des centaines de millions d’euro… Insouciant, agit comme si AF allait très bien.
    Je me demande quand Delta ou China Eastern prendront position pour arrêter cette mascarade qui nuit gravement a l’entreprise, AF ne peut être pris comme partenaire serieux (2-3 semaines de grève par an.)

  2. Bientôt nous irons tous au musée de l’air pour se souvenir d’Air France et nous voyagerons sur Easy Jet ou sur Emirates Bravo aux salariés pour ce choix

Laisser un commentaire