Qantas suspend Dubai et renforce Singapour

0
36
vues
© Qantas

Qantas a annoncé jeudi la suspension de ses vols vers Dubaï dès la fin mars 2018 et le renforcement en parallèle de sa desserte de Singapour. Un changement de stratégie bien que la compagnie australienne ne remette pas en cause son partenariat avec Emirates.

À partir du 25 mars 2018, Qantas exploitera ses vols QF1 et QF2 entre Sydney et Londres, assurés tous les jours en Airbus A380, avec une escale à Singapour, et non plus à Dubaï.

La compagnie cessera ainsi de desservir Dubaï, le hub de sa partenaire Emirates. En effet, elle avait déjà annoncé que sa ligne Melbourne-Dubaï-Londres en Airbus A380 serait remplacée, également à la fin mars 2018, par une liaison Melbourne-Perth-Londres en Boeing 787-9.

Dans le même temps, les services de Qantas entre Melbourne et Singapour passeront à 14 vols par semaine en A380 et A330, au lieu de 10 par semaine en A330 aujourd’hui.

« Notre partenariat a évolué à un point tel que Qantas n’a plus besoin de voler avec ses propres avions via Dubaï, ce qui signifie que nous pouvons rediriger certains de nos A380 vers Singapour et répondre à la forte demande que nous observons en Asie » , explique dans un communiqué Alan Joyce, le directeur général de la compagnie australienne.

Avec ces décisions, Qantas va renforcer le hub de Singapour. L’arrivée de son A380 à l’aéroport de Changi signifie que la compagnie proposera désormais un service de Première classe entre l’Australie et Singapour. Surtout, le groupe Changi Airport a calculé que le nombre de sièges entre Singapour et l’Australie augmentera de 5,5% par semaine, celui entre Singapour et Londres de 18,3% par semaine. Par ailleurs, Qantas pourra profiter à Singapour du réseau de sa filiale Jetstar pour alimenter ses propres vols.

L’alliance avec Emirates prolongée pour 5 ans.

Pour autant, Qantas ne remet pas en cause son alliance avec Emirates, conclue en 2012. Elle compte certes ouvrir des liaisons directes entre l’Australie et l’Europe grâce aux progrès technologiques des avions. Mais « cela ne dépassera jamais le nombre de destinations desservies par Emirates et c’est pourquoi Dubaï demeurera un hub important pour nos clients » , déclare Alan Joyce.

Qantas continuera ainsi à placer son code QF sur les vols d’Emirates entre l’Europe et l’Australie, via Dubaï. En revanche, Emirates n’appliquera pas son code EK sur les nouveaux vols de Qantas reliant Londres à Perth et Singapour, en raison de « restrictions sur les droits de trafic » .

Qantas et Emirates assurent pourtant que leur partenariat se trouve renforcé. Ensemble, elles fourniront trois options pour voyager entre l’Europe et l’Australie : via Dubai, Perth et Singapour. « Les clients des deux compagnies aériennes continueront de bénéficier de la puissance de notre réseau commun, de nos produits respectifs et des avantages réciproques des programmes de fidélité » , explique Tim Clark, le président d’Emirates Airline. Il qualifie d’ailleurs de « success story » l’alliance des deux transporteurs.

Qantas et Emirates vont ainsi solliciter l’approbation des autorités pour renouveler leur partenariat pour 5 années supplémentaires.

 

Laisser un commentaire