Air France retourne à Taipei

0
2035
vues
Boeing_777-200ER_Air_France

Air France ouvrira à la mi-avril une liaison entre Paris et Taipei, marquant son retour à Taïwan après deux décennies d’absence.

À compter du 16 avril 2018, la compagnie proposera 3 vols hebdomadaires directs à destination de Taipei, la capitale de Taïwan, au départ de Paris-Charles de Gaulle. Ces vols seront opérés en Boeing 777-200ER équipés des dernières cabines de voyage long courrier. L’appareil offre une capacité de 280 sièges dont 40 en cabine Business, 24 en cabine Premium Economy et 216 en cabine Economy.

Le vol AF552 quittera Paris-Charles de Gaulle les lundis, jeudis et samedis à 13h35 pour se poser à l’aéroport de Taipei-Taoyuan à 08h15 le lendemain. Le vol retour AF557 partira de Taïwan les mardis, mercredis et dimanches à 10h25 pour se poser en France à 18h20.

« Cette nouvelle liaison est complémentaire à celle de KLM qui propose de rejoindre Taipei au départ d’Amsterdam-Schiphol à raison de 7 vols hebdomadaires effectués en Boeing 777″, a précisé la compagnie dans un communiqué.

Air France a cessé de desservir Taipei à la fin des années 1990. Sur cet axe, elle sera en concurrence directe avec EVA Air : la compagnie taïwanaise, membre de Star Alliance, a ouvert la route en 1993 et propose actuellement un vol quotidien sans escale en Boeing 777.

China Airlines, la compagnie nationale taïwanaise concurrente d’EVA Air, placera son code CI sur le nouveau service d’Air France, a indiqué son président Ho Nuan-hsua. Air France et China Airlines sont membres de l’alliance SkyTeam.

China Airlines souhaite aussi ouvrir une liaison entre Taipei et Paris mais le projet bute sur les accords aériens franco-taïwanais. Ceux-ci prévoient actuellement que chaque pays ne peut désigner qu’une seule compagnie aérienne.

Air France décrit Taipei comme une capitale « cosmopolite et temple du High Tech, peuplée de gratte-ciels, dont la très célèbre tour 101″. Et ajoute que Taïwan, qui « regorge de surprises champêtres », attire de plus en plus les touristes du monde entier, « curieux de saisir l’équation de ce parfait équilibre ».

Laisser un commentaire