Air Caraïbes loue un A330 à Air Transat pour renforcer les Antilles cet hiver

0
48
vues

Airbus A330-300 d’Air Caraïbes – cc wikimedia / RAF-YYC

Air Caraïbes annonce ce lundi qu’elle renforce durant la saison hiver 2015-2016 son programme de vols longs-courriers transatlantiques à destination de Pointe-à-Pitre et Fort-de-France grâce notamment à l’affrètement d’un Airbus A330-200 supplémentaire auprès de la compagnie canadienne Air Transat. La mesure est prise “pour répondre aux fortes affluences hivernales entre la Métropole et les Antilles” selon la compagnie spécialisée sur ce marché.

Air Caraïbes affrétera un Airbus A330-200 d’Air Transat du 11 décembre 2015 au 26 mars 2016. L’appareil est configuré bi-classe pour un total de 345 passagers, dont 12 en classe Economique Premium (avec 6 sièges de front en rangées de 2-2-2) et 333 en classe Economique (avec neuf sièges de front en rangées de 3-3-3). Cet appareil a été refait à neuf en 2012 et propose un système de divertissement pour chacun des passagers.

L’A330-200 d’Air Transat viendra renforcer durant quatre mois une flotte constituée de quatre Airbus A330-300 et un A330-200 (en plus des 3 ATR 72-500).

Il permettra ainsi une augmentation de 20% du nombre de sièges offerts sur les lignes  Paris Orly – Fort-de-France et Paris Orly – Pointe-à-Pitre, indique le 14 septembre la compagnie aérienne.

Au-delà du renforcement des vols à destination des Antilles, Air Caraïbes propose au départ de Paris Orly Sud 3 rotations hebdomadaires à destination de Cayenne (avec un renforcement lors des périodes de vacances scolaires) et de Saint-Domingue. Les lignes Paris Orly – Saint-Martin et Paris Orly – Port-au- Prince, disposent quant à elles, de 2 fréquences par semaine.

Le renforcement de notre offre cet hiver sur les Antilles illustre la capacité d’Air Caraïbes à s’adapter au dynamisme de la zone Caraïbes. Au sein d’un marché porteur à fort potentiel de développement notamment avec l’arrivée des croisiéristes, notre programme renforcé vise à optimiser notre gestion des vols pour répondre à cette demande et offrir également un confort de voyage à nos passagers en proposant plus de souplesses dans nos fréquences” , déclare Edmond Richard, Directeur commercial Europe d’Air Caraïbes.

Rappelons que la maison-mère d’Air Caraïbes, le groupe Dubreuil, a commandé en juillet un A330-300 “nouvelle variante” disposant de 242 tonnes de masse maximale au décollage. Cet appareil flambant neuf est destiné au projet Sunline, qui vise à lancer une low-cost entre la métropole et les Antilles dès l’été 2016. En outre, Air Caraïbes détient des commandes pour 3 A350-900 (un quatrième étant annoncé) et 3 A350-1000, ces nouveaux appareils étant livrables entre décembre 2016 et 2024.

Air Caraïbes a transporté 1.228.000 passagers en 2014, soit une progression de 0,3% par rapport à 2013, dont 860.000 passagers sur les axes long-courriers. Le coefficient d’occupation des sièges s’est établi selon ses données à près de 92% en moyenne sur l’année pour les seules lignes Paris – Antilles. La compagnie a également renforcé ses positions sur l’ensemble de ses routes avec des parts de marchés en augmentation, établies à 30,5% sur l’axe Paris – Antilles, 35% sur l’axe Paris – Cayenne et autour de 20% pour les axes Paris – Saint-Domingue, Paris – Saint-Martin et Paris – Port-au-Prince.

Entre Paris et les Antilles, Air Caraïbes est en concurrence avec Corsair International, XL Airways et Air France. Cette dernière a également annoncé un renforcement de son programme pour cet hiver vers Fort de France et Pointe à Pitre, ainsi que vers Saint Martin.

Crédit photo : Airbus A330-300 d’Air Caraïbes – cc wikimedia / RAF-YYC

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire