140 pilotes de Ryanair sont partis chez Norwegian

0
461
vues
CC Norwegian

Ryanair dément manquer de pilotes alors qu’elle annule jusqu’à 50 vols par jour jusqu’à fin octobre. Mais Norwegian confirme que 140 pilotes de la compagnie irlandaise l’ont rejointe cette année, et laisse entendre que d’autres pourraient suivre. Tout cela sur fond de bisbille entre les deux low-cost.

Ryanair a annoncé le 15 septembre la suppression d’un total de 2.000 vols jusqu’à la fin octobre 2017. Officiellement, il s’agit d’améliorer la ponctualité, qui s’est dégradée début septembre après une série d’événements extérieurs à la compagnie. Aujourd’hui, Ryanair dément manquer de pilotes mais elle reconnaît s’être “plantée” dans la planification de leurs congés.

“Ryanair n’est pas en manque de pilotes – nous avons été en mesure d’assurer l’intégralité de notre programme de vols lors du pic de la saison été en juin, juillet et en août” , déclare dans un communiqué Michael O’Leary, le directeur général de Ryanair. “Nous nous sommes plantés dans l’attribution de congés annuels aux pilotes en septembre et octobre car nous essayons d’allouer les congés d’une année entière dans une période de 9 mois, d’avril à décembre”.

Le dirigeant assure que ce problème “ne se reproduira pas en 2018” car les congés seront alors planifiés sur 12 mois, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018.

Michael O’Leary poursuit : “c’est un gâchis que nous avons nous-mêmes fabriqué. Je m’excuse sincèrement auprès de tous nos clients pour toute inquiétude ou préoccupation que cela a pu leur causer au cours du week-end dernier. Nous avons pris cette décision d’annuler cette faible proportion de nos 2.500 vols quotidiens dans le seul but de pouvoir fournir une couverture de réserve supplémentaire et protéger la ponctualité de 98% de nos vols qui ne seront pas affectés par ces annulations” .

140 pilotes partis chez Norwegian

Pour autant, de nombreux pilotes ont bien quitté Ryanair. Au cours du dernier week-end, des médias anglo-saxons ont affirmé que Norwegian en a embauché 140 en 2017.

Nous confirmons cette information” , écrit Alphons Claver, porte-parole de Norwegian, dans un courriel à L’Aérien. “Non seulement ces 140 pilotes ont été embauchés par Norwegian mais notre société vient d’annoncer l’ouverture d’une nouvelle base opérationnelle à l’aéroport de Dublin qui implique l’embauche de 40 pilotes d’ici la fin de l’année – le processus de sélection a commencé la semaine dernière” .

La guerre semble déclenchée entre les deux low-cost. Au début du mois, Ryanair a eu des propos peu aimables à l’encontre de Norwegian. Lors d’une rencontre avec la presse à Londres, Michael O’Leary est allé jusqu’à affirmer que Norwegian ne passerait pas l’hiver. “Norwegian sera finie dans quatre ou cinq mois. Ils sont à court d’argent. Ils fonctionnent au jour le jour. Norwegian a d’énormes commandes d’avions sans avoir les liquidités pour payer” , a affirmé le patron de Ryanair le 1er septembre.

Aujourd’hui, Norwegian suggère que ces déclarations de Michael O’Leary font suite au débauchage des 140 pilotes de Ryanair. Voici “la vraie raison des commentaires indélicats de Michael O’Leary à l’encontre de Norwegian ces dernières semaines” , estime son porte-parole Alphons Claver.

Ryanair pourrait avoir un autre motif d’en vouloir à Norwegian. Pas plus tard que la semaine dernière, la compagnie norvégienne s’est alliée avec easyJet, semblant renoncer à un projet similaire avec la low-cost irlandaise.

Au-delà de cette bisbille, Ryanair va s’efforcer de conserver ses pilotes et d’en recruter d’autres. Selon Bloomberg, Michael O’Leary a annoncé lundi un investissement de 20 à 30 millions d’euros pour embaucher de nouveaux pilotes en 2018, visant ceux d’Alitalia et d’Airberlin, deux compagnies en difficulté. En outre, Ryanair projette de gratifier les commandants de bord d’une “prime de fidélité” , pour éviter qu’ils ne partent à la concurrence.

Photo Norwegian : pilotes sur Boeing 787.

Laisser un commentaire