Flybe pénalisée par les coûts de maintenance de sa flotte

0
759
vues
Bombardier_Q400_Flybe
© Paul BANNWARTH

Flybe a lancé le 18 octobre un avertissement sur ses résultats après avoir constaté que les coûts de maintenance de sa flotte avaient été plus élevés que prévu.

La compagnie régionale britannique a expliqué cette hausse inattendue des frais de maintenance par “la volonté d’améliorer la fiabilité de nos appareils, en particulier le biturbopropulseur Q400 de Bombardier”. Des améliorations sont “déjà visibles”, a-t-elle cependant assuré.

À présent, Flybe s’attend à réaliser un bénéfice ajusté avant impôt compris entre 5 millions et 10 millions de livres pour le premier semestre de l’exercice (avril-septembre) . Cette prévision est très largement en dessous du résultat obtenu un an plus tôt (15,9 millions de livres).

“Alors que les bénéfices semestriels seront plus faibles que prévu, je suis confiante que nous sommes toujours sur la voie d’une rentabilité durable, conformément à notre plan”, a déclaré dans un communiqué Christine Ourmieres-Widener, la directrice générale de Flybe. “Les coûts de maintenance sont décevants, mais nous avons commencé à traiter le problème et restons concentrés sur l’amélioration de nos coûts et de la fiabilité”.

La compagnie a vu ses comptes annuels virer au rouge au printemps dernier, ce qu’elle a expliqué notamment par une capacité trop importante. En conséquence, elle a décidé de réduire sa flotte à partir de l’automne 2017.

“Notre plan porte ses fruits. La taille de la flotte étant à présent en diminution, les rendements et les coefficients de remplissage sont en augmentation”, a assuré Christine Ourmieres-Widener.

Flybe donnera plus de détails sur ses résultats semestriels le 9 novembre prochain.

La flotte a atteint sa taille maximale cet été avec 85 avions, dont 60 Bombardier Q400, 11 Embraer E175, 9 Embraer E195 et 5 ATR 72 exploités pour SAS. D’ici fin mars 2018, la compagnie retournera aux sociétés de leasing six Q400 dont les contrats arrivent à échéance.

Laisser un commentaire