French blue souhaite ouvrir une ligne vers Tahiti

3
3519
vues
Photo © Clément Alloing - Tous droits réservés

La low-cost long-courrier French blue envisage d’ouvrir une liaison entre Paris-Orly et Papeete via San Francisco.

French blue reliant la métropole à Tahiti ? Une possibilité bien que rien ne soit encore décidé. Marc Rochet, le PDG de French Blue et Air Caraïbes, et Jean-Paul Dubreuil, actionnaire principal de ces compagnies aériennes, ont rencontré mercredi 11 octobre le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et plusieurs membres du gouvernement. “Ce déplacement en Polynésie française des représentants de la compagnie a été l’occasion d’effectuer une mission d’exploration et de présenter French Blue au Président et à son gouvernement”, a indiqué la présidence polynésienne dans un communiqué.

Nicole Bouteau, ministre du Tourisme de la Polynésie française, participait à cette réunion. Elle s’est montrée très explicite lors d’une interview réalisée par Tahiti-Infos : “les dirigeants ont exprimé leur souhait d’ouvrir une ligne aérienne au départ de Paris-Orly vers l’aéroport de Tahiti-Faa’a, en passant par San Francisco. A l’heure actuelle, le dossier est en cours d’instruction. Nous étudions avec beaucoup d’intérêt leur demande”.

La ministre a ajouté que la décision des autorités polynésiennes sera prise “avant la fin de l’année”.

À ce stade, le gouvernement local voit d’un bon oeil l’arrivée d’une low-cost long-courrier à Tahiti. Les voyageurs à “petit budget” pourraient dynamiser le marché du tourisme et en particulier les pensions de famille qui sont aujourd’hui à “30% de taux de remplissage” selon la ministre. “Pour ce type d’hébergement, pour les touristes à plus petit budget voire même pour les résidents, je pense que l’ouverture d’une ligne low-cost est intéressante. Cela peut aussi permettre de libérer des places sur Air France et sur Air Tahiti Nui” dont “les taux de remplissage sont importants”, a indiqué Nicole Bouteau à Tahiti-Infos. “Il faut montrer au monde que notre ciel n’est pas fermé”, a-t-elle ajouté.

French blue a lancé ses opérations à l’été 2016, se présentant comme “la première low-cost long-courrier française”. Le réseau comprend aujourd’hui deux lignes régulières au départ de Paris-Orly, vers Punta Cana (depuis septembre 2016) et La Réunion (depuis juin 2017). La flotte consiste en un Airbus A330-300 et un A350-900. L’arrivée d’un second A350-900 est prévue dans le courant de l’année 2018. La compagnie doit présenter prochainement ses nouvelles destinations.

Marc Rochet (centre) et Jean-Paul Dubreuil (gauche) en Polynésie française – photo Présidence de la Polynésie française

3 COMMENTAIRES

  1. Et bien, s’ils arrivent à le faire, ce sera le top. Car AF et Air Tahiti nui affichent ensemble des tarifs qui ne visent que les clients hautes contribution. Pas moins de 2200€ en éco. Incroyable. Il y a encore quelques temps de ça, on trouvait des vols pour 1200€ aller retour. Alors vive la concurrence….

  2. Je partage à 100% ce que dit Serge 13 … c est exactement la situation
    comment cette ligne est elle devenue aussi inabordable…. Oui il est grand temps de faire marcher la concurrence sur une ligne aussi mythique !!! Les Caraïbes l océan indien … tant de bastions qui commencent à comprendre que l aérien est un soutien au développement …

Laisser un commentaire