Suisse : Darwin Airline se déclare insolvable et se restructure

0
682
vues
Saab_2000_Adria_Airways_Switzerland
Photo Genève Aéroport

La compagnie aérienne suisse Darwin Airline, qui exploite ses vols sous le nom d’Adria Airways Switzerland, rencontre des difficultés financières. Elle a décidé d’engager une procédure de réorganisation en vertu du droit suisse sur l’insolvabilité. Les vols sont maintenus pour le moment.

Darwin Airline a changé de main cet été. Les actionnaires, y compris Etihad Airways qui détenait 33,3% du capital, ont vendu leur participation au fonds luxembourgeois 4K Invest, propriétaire de la compagnie slovène Adria Airways. Apparemment, les choses n’ont pas tourné comme prévu. Lundi 27 novembre, la compagnie régionale suisse a annoncé avoir demandé le sursis concordataire, l’équivalent suisse du Chapitre 11 américain.

Après avoir lancé un plan de restructuration prometteur avec son nouveau propriétaire, Darwin Airline a fait face à plusieurs événements de marché défavorables”, explique la compagnie dans un communiqué.

Peu de temps après l’acquisition, Alitalia a résilié ses contrats ACMI (locations avec équipage). En outre, “la faillite inattendue” d’Air Berlin en août 2017 a également eu des conséquences négatives comme des créances irrécupérables ou la perte d’opportunités futures. Enfin, la tentative de créer une base à Berne a tourné court et les efforts entrepris pour trouver de nouvelles sources de revenus ont échoué “en raison d’un environnement très concurrentiel”.

Toutes ces raisons ont incité Darwin a demandé le sursis concordataire. La procédure permet de négocier un accord avec les créanciers. Pendant cette période, l’entreprise est protégée de tout recours.

Pour l’heure, Darwin Airline, qui commercialise ses vols sous le nom d’Adria Airways Switzerland, continue de voler avec son CTA existant (code F7). À l’avenir, elle compte devenir un fournisseur d’avions et d’équipages pour d’autres compagnies. En parallèle, elle assurera la maintenance de ses avions et ceux d’opérateurs tiers. Avec ces activités, la compagnie espère conserver entre 100 et 120 salariés sur les 400 qu’elle comptait cet été.

La flotte de Darwin Airline se compose de dix turbopropulseurs, soit six Saab 2000 de 50 sièges et quatre ATR72-500 de 68 sièges. Le siège de la compagnie est à Lugano mais elle opère aussi en été depuis Genève, d’où elle dessert Biarritz, Brest, Ibiza, Cagliari et Olbia.

Laisser un commentaire