L’ATR 72-600 part en tournée en Afrique de l’ouest

0
876
vues
ATR_72-600_Air_Senegal_tournee_afrique_ouest
Photo ATR

Un ATR 72-600 aux couleurs d’Air Senegal est parti ce lundi pour une campagne de promotion dans trois pays d’Afrique de l’ouest. Le constructeur vantera les avantages de son appareil pour le développement des liaisons régionales.

Pour effectuer cette tournée de démonstration, ATR a choisi un avion destiné à Air Sénégal, la nouvelle compagnie sénégalaise qui doit lancer prochainement ses opérations. Entre le 11 et le 14 décembre 2017, l’appareil se posera à Bamako (Mali), Accra (Ghana) et Ouagadougou (Burkina Faso). Il réalisera ainsi la première démonstration de vol d’un ATR de la série -600 dans l’ouest africain.

Le constructeur est déjà implanté en Afrique, où une centaine de ses avions sont opérés par 30 compagnies aériennes dans 18 pays. Mais la croissance attendue du marché africain laisse entrevoir de nouvelles commandes. Selon les prévisions d’ATR pour les 20 prochaines années, l’Afrique et le Moyen-Orient devraient en effet voir la création de 400 nouvelles routes aériennes, et 300 turbopropulseurs devraient être nécessaires pour couvrir à la fois la croissance des flottes, la création de nouvelles routes et le remplacement de flottes existantes.

ATR compte sur cette campagne de promotion pour souligner les avantages de l’ATR 72-600 face à son principal concurrent, le Bombardier Q400. L’ATR 72-600 est en effet “l’outil le plus adapté pour le développement de la connectivité régionale en Afrique, notamment entre les capitales et les villes de taille intermédiaire”, affirme ATR dans un communiqué.

Et de poursuivre : “la série -600 d’ATR se distingue par ses performances économiques, lui permettant d’afficher des coûts d’opération très inférieurs à ceux de son principal concurrent – soit une économie d’environ un million de dollars par an et par avion. L’ATR 72-600 affiche également la plus faible consommation de carburant parmi les avions de sa catégorie, avec un écart de jusqu’à 40% par rapport à la consommation de son principal concurrent. L’ATR 72-600 est réputé aussi pour le confort et la modernité de sa cabine, ainsi que pour sa flexibilité opérationnelle, qui lui permet d’opérer sur des pistes non préparées et des aéroports aux infrastructures limitées”.

Ce que Christian Scherer, le président d’ATR, résume de cette manière : “c’est un avion fiable, confortable, embarquant les dernières technologies d’aide à la navigation, reconnu comme étant l’outil le plus adapté pour ouvrir de nouveaux marchés. Pour preuve, les ATR créent une centaine de nouvelles routes tous les ans à travers le monde”.

Il sera possible de suivre le “West Africa Tour” de l’ATR sur Twitter avec le hashtag #ATRLeads.

Laisser un commentaire