Ces compagnies qui exploitent toujours le 747

1
7582
vues

Delta Air Lines vient de retirer le Boeing 747 de sa flotte, alors qu’elle était le dernier opérateur du type aux États-Unis. Le mythique Jumbo Jet tire peu à peu sa révérence mais il n’a pas encore dit son dernier mot. Plusieurs compagnies aériennes continuent de l’exploiter.

Sans prétendre à l’exhaustivité, voici un tour d’horizon des opérateurs du Boeing 747 en version passagers.

1British Airways

Photo British Airways

Avec 36 Boeing 747-400 en service, British Airways est le premier exploitant du Jumbo Jet dans le monde. Une partie de la flotte, soit 18 appareils, a été rénovée à l’été 2016 avec une cabine rafraîchie. Le 747 restera donc opérationnel encore quelques années chez la compagnie britannique. Mais selon Flightglobal, le dernier exemplaire pourrait quitter la flotte début 2024. En attendant, Les 747 volent au départ de Londres-Heathrow vers des destinations comme Delhi, Le Cap, Nairobi, New York-JFK, Vancouver ou Washington.

2Lufthansa

Boeing 747-8i de Lufthansa – Photo © Paul BANNWARTH

Forte de 32 appareils, Lufthansa est la deuxième opératrice mondiale du 747. Elle est aussi l’une des trois compagnies dans le monde exploitant à la fois le 747-400 et sa version modernisée 747-8i, avec Air China et Korean Air. L’arrivée des Boeing 777-9 chez la compagnie allemande à partir de 2020 devrait se solder par le retrait des treize 747-400, mais les dix-neuf 747-8i, livrés entre avril 2012 et avril 2015, pourraient rester en flotte plus longtemps. Les appareils volent depuis Francfort sur des lignes telles que Buenos Aires, Denver, Houston, Johannesburg, Mexico, Rio de Janeiro ou Séoul.

3KLM

Photo KLM

Air France a retiré son dernier Jumbo en janvier 2016 mais sa compagnie soeur KLM exploite encore une flotte vieillissante de quatorze 747-400 (plus trois -400ERF cargos). Aucun calendrier de retrait pour ces appareils livrés entre 1989 et 2000 n’a été officialisé à ce jour. KLM utilise ses 747 depuis Amsterdam-Schiphol vers Los Angeles, Mexico, Nairobi, New York-JFK ou Séoul, parmi d’autres destinations.

4Corsair

747-400 F-HSUN de Corsair à Paris-Orly – Crédit : Habib M’henni / Wikimedia

Grâce à la filiale du groupe TUI, le 747 est toujours en exploitation sous pavillon français. Corsair a reçu ses trois 747-400 en 2005. Ils proviennent de la flotte de United Airlines qui les avait mis en service initialement en 1992 et 1993 (F-GTUI, F-HSEA, F-HSUN). Avec la baisse des prix du carburant, la compagnie basée à Paris-Orly a abandonné pour le moment son projet de retirer les trois appareils. Ils ont d’ailleurs reçu en septembre 2017 une véritable classe Affaires, installée sur le pont supérieur. Cet hiver, les destinations incluent Pointe-à-Pitre, Saint-Denis-de-La-Réunion, l’île Maurice ou encore Antananarivo.

5Virgin Atlantic

Jonathan Palombo / Wikimedia

Basés à Londres-Gatwick, les huit 747-400 de Virgin Atlantic volent vers des destinations loisirs comme Cancún, Las Vegas, Montego Bay ou Orlando. Leur retrait, comme celui des Airbus A340-600 de la compagnie, interviendra après l’introduction des A350-1000 à partir du début 2019.

6Wamos

Photo © Paul BANNWARTH

En Espagne, la flotte de Wamos Air est constituée principalement de 747-400. Six appareils volent aux côtés de trois A330-200. L’ex-Pullmantur Air Spain les utilise sur ses lignes régulières vers Cancún, Punta Cana et Saint Domingue, ainsi que pour des vols affrétés.

La compagnie islandaise Air Atlanta Icelandic exploite aussi plusieurs 747-400 pour des vols charters. Certains de ses appareils proviennent de la flotte d’Air France.

7Rossiya

Photo Rossiya

En Russie, Rossiya, filiale d’Aeroflot, a repris neuf 747-400 opérés précédemment par la défunte Transaero. Le premier d’entre eux, livré au printemps 2016, a inauguré les nouvelles couleurs de la compagnie. Basés à Moscou-Vnukovo, les 747 de Rossiya desservent des destinations loisirs comme Bangkok, Goa ou Phuket, ou des lignes intérieures vers Sochi et l’Extrême-Orient russe (Vladivostok, Khabarovsk).

8EL AL

Photo Aeroprints.com / Wikimedia

Au Moyen-Orient, la flotte d’EL AL Israel Airlines comptait six 747-400 mais la moitié seulement semble en exploitation aujourd’hui. Le retrait du type devrait intervenir vers 2019, avec l’arrivée de 787 supplémentaires. Les 747 d’EL AL volent vers New York-JFK, Londres-Heathrow, Paris-Charles de Gaulle et Bangkok.

Dans la même région, on retiendra que Saudia a loué plusieurs 747-400 passagers auprès d’Air Atlanta Icelandic.

9Korean Air

Boeing 747-400 Korean Air à Zurich (2013) – Photo © Paul BANNWARTH

Le Jumbo reste également présent en Asie. Si Korean Air s’apprête à retirer ses trois derniers 747-400 passagers, elle compte dix 747-8i nettement plus récents, en service notamment vers Francfort ou New York-JFK.

En Corée du Sud toujours, Asiana Airlines exploite encore deux 747-400 sur son réseau régional (Manille, Ho-Chi-Minh-Ville, Taipei…).

10Air China

747-8i Air China – Photo Boeing

La flotte de la compagnie nationale chinoise comprend trois 747-400 (utilisés parfois par le président Xi Jinping pour ses déplacements officiels) et sept 747-8i. Ces derniers servent principalement sur le réseau transpacifique (New York-JFK, San Francisco).

11Thai Airways

Photo Konstantin von Wedelstaedt / Wikimedia

La flotte de Thai Airways International comprend une dizaine de 747-400. Les appareils desservent depuis Bangkok des destinations régionales (Singapour, Hong Kong, Tokyo), domestiques (Phuket) ainsi que Munich et Sydney sur long-courrier.

En Inde, Air India dispose de quatre 747-400 en flotte mais un seul semble opérationnel actuellement. Il assure actuellement des services vers Jeddah depuis Kochi et Mumbai via Hyderabad.

12Qantas

Photo Qantas

Avec l’introduction du Boeing 787-9 Dreamliner à l’automne dernier, Qantas commence à retirer ses 747-400. Le dernier des quatre appareils restants devrait quitter la flotte à l’horizon 2020. En parallèle, la compagnie australienne étudie le remplacement de ses six Boeing 747-400ER, dont le retrait pourrait intervenir en 2022-2023. Les Jumbos volent aujourd’hui vers Hong Kong, Johannesburg, Los Angeles, San Francisco, Santiago du Chili ou encore Tokyo.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire