Saint-Pierre-et-Miquelon : vers une liaison directe avec Paris

1
2741
vues
Photo Doc Searls / Wikimedia - CC BY-SA 2.0

La demande des habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon est en passe de se réaliser : une liaison directe avec Paris sera expérimentée à l’été 2018 dans le cadre d’une délégation de service public conclue entre l’État et la compagnie Air Saint-Pierre.

Les ministères des Transports et de l’Outre-mer ont annoncé le 12 décembre qu’une nouvelle délégation de service public permettant la desserte aérienne de Saint-Pierre-et-Miquelon a été conclue entre l’État et la compagnie Air Saint-Pierre, l’unique compagnie aérienne qui dessert l’archipel.

Cette nouvelle DSP est plus ambitieuse que la précédente”, précise le communiqué commun des deux ministères, qui énumère : “expérimentation d’une liaison directe dès l’été 2018 entre Paris et Saint-Pierre-et-Miquelon, renforcement des fréquences des vols vers Halifax, meilleure adaptation des horaires, mise en place d’une liaison régulière en été vers les îles de la Madeleine”.

L’engagement financier de l’État, initialement prévu à 13,7 millions d’euros sur 5 ans, sera complété de 2,5 millions d’euros afin d’acter une baisse des tarifs de 25 % sur la liaison Saint-Pierre-et-Miquelon – Halifax.

Le gouvernement entend ainsi “contribuer au développement de l’archipel en facilitant la mobilité des habitants et les échanges économiques”.

Un archipel isolé de la métropole

Les voyages entre Saint-Pierre-et-Miquelon et la métropole nécessitent aujourd’hui de changer d’avion au Canada. Air Saint Pierre vole notamment depuis l’aéroport de Saint-Pierre Pointe-Blanche (FSP) vers Montréal et Halifax d’où il est possible de continuer en correspondance vers Paris, respectivement avec Air France et ASL Airlines France (en été seulement pour cette dernière).

La situation ne convient plus aux habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon, surtout depuis le  changement des règles d’entrée au Canada. Ce pays exige désormais l’obtention d’une Autorisation de Voyage Electronique (AVE) pour transiter via son territoire et “la population de Saint-Pierre-et-Miquelon se sent prise au piège » , écrivait l’année dernière le député de Saint-Pierre-et-Miquelon, Stéphane Clairveaux. Le Premier ministre de l’époque, Manuel Valls, avait alors annoncé la création d’une mission d’expertise en vue de créer une liaison aérienne directe avec la métropole.

Une liaison qui reste à mettre en place

Reste qu’Air Saint Pierre exploite aujourd’hui uniquement des turbopropulseurs, incapables de voler sans escale jusqu’à Paris : un ATR 42-500 de 46 sièges pour les vols vers le Canada et un Cessna F406 de 8 sièges pour la majorité des vols à l’intérieur de l’archipel ainsi que les vols en juillet et août à destination de Sydney en Nouvelle-Ecosse (Canada). À ce jour, la compagnie n’a pas précisé de qu’elle manière elle comptait mettre en place la liaison avec Paris.

L’aéroport de Saint-Pierre Pointe-Blanche (code IATA FSP) est équipé d’une piste de 1 800 mètres de long pouvant accueillir des monocouloirs de type Airbus A320 et Boeing 737. La distance avec Paris est d’environ 4 300 kilomètres.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour vu et lu que SPM serait relié à la métropole avec la Cie Française ASL AIRLINES en B737NG. La piste de SPM longue de 1800X45 peut accueillir des A319/320 & B737, seront ils limités au décollage suivant le nombre de PAX et FRET!? Un autre type d’avion serait bien sur la ligne le ” CSERIE100 ” adapté en moyen / long courrier et emporter environ 120 PAX sur plus de 4500 KM… Attendons la mise en place et voir le nombre de PAX transportés!!! Dommage que SPM n’est pas été relié à Paris dès l’ouverture du nouvel aéroport!!! Cela aurait éviter des connections complexes et longues…Cdt…BSpotter …/…

Laisser un commentaire