easyJet lance les correspondances sur le long-courrier de Neos et Norwegian à Milan

0
795
vues
avions_easyJet_Gatwick
Photo easyJet

easyJet étend son offre “Worldwide by easyJet” à l’aéroport de Milan-Malpensa, permettant des correspondances sur les vols des compagnies aériennes partenaires Neos et Norwegian vers l’Afrique, l’Asie, les Etats-Unis et les Caraïbes.

easyJet a annoncé le 19 décembre l’extension de sa plateforme de correspondances “Worldwide by easyJet” à l’aéroport de Milan Malpensa, l’une des principales bases de son réseau. Les compagnies Neos et Norwegian s’associent à ce lancement.

Combiné aux connexions déjà offertes à Londres-Gatwick, un tiers des vols de la compagnie orange – et plus de 24 millions de ses clients – pourront désormais se connecter aux vols long-courriers de ses partenaires et aux autres vols easyJet, et ce via une réservation unique. easyJet ne cache pas qu’elle entend “défier l’efficacité des systèmes de correspondances des transporteurs traditionnels”.

Depuis septembre 2017, Norwegian est partenaire de “Worldwide by easyJet” à Londres-Gatwick. Ce sera donc le cas aussi à Milan-Malpensa. Norwegian y lancera en juin 2018 son premier vol-long-courrier, vers Los Angeles.

Neos, qui s’apprête à mettre en service le premier Boeing 787 italien, devient quant à elle un nouveau partenaire. Son réseau à Milan-Malpensa comprend des destinations comme la Guadeloupe, le Mexique, la République dominicaine, le Kenya, les Maldives et la Tanzanie.

Toutes ces dessertes sont désormais connectées au réseau d’easyJet à Milan-Malpensa, qui comprend notamment Bordeaux, Paris-Charles de Gaulle et Toulouse.

Le développement de cette connectivité a été rendu possible grâce au partenaire technologique Dohop, dont la plateforme innovante permet aux clients d’easyJet de réserver des correspondances ainsi que des vols directs sur easyJet.com.

Les passagers effectueront leurs correspondances en utilisant le service ViaMilano de l’aéroport de Milan-Malpensa. “Worldwide by easyJet” est soumis à un temps de connexion minimum de 2 heures et 30 minutes, ce qui, selon la compagnie, est suffisant pour transiter entre les vols ou les terminaux. Si un passager rate un vol de correspondance, il sera transféré sur le prochain vol disponible.

Ainsi, nous serons en mesure d’accéder de manière rentable à un segment important de clients à travers l’Europe sans compromettre notre modèle d’exploitation et notre ponctualité”, assure Andrew Middleton, directeur des Revenus Auxiliaires chez easyJet.

Au début de l’année 2018, easyJet signera “Worldwide by easyJet” avec d’autres compagnies aériennes. Les négociations sont déjà bien avancées avec des transporteurs du Moyen-Orient et de l’Extrême-Orient, et la compagnie prévoit également d’étendre ses activités à d’autres aéroports en Europe.

Laisser un commentaire