Transavia compte réduire sa consommation de carburant

0
1291
vues
Boeing_737-800_Transavia
© Paul BANNWARTH

Transavia France compte réduire sa consommation de carburant et son empreinte carbone grâce à une solution développée par Safety Line dont elle est la cliente de lancement.

La low-cost d’Air France-KLM et la start-up française ont signé un contrat hier lundi 18 décembre. Dès l’été 2018, l’ensemble des pilotes de Transavia pourra mettre en œuvre OptiClimb, une solution d’Intelligence Artificielle qui exploite les données de vol aux conditions du jour, afin de déterminer un profil de montée optimisé.

La phase de montée est la plus grande consommatrice en carburant car les moteurs tournent presque à pleine puissance. OptiClimb optimise le profil de montée des avions afin de réduire la consommation de carburant et donc, les émissions de CO2. L’objectif de Transavia est de réaliser une économie de carburant de plus de 2 000 tonnes à l’horizon 2019, sur la base d’une économie de 5 à 10% du carburant dédié à la montée – l’équivalent de 6 500 tonnes de CO2 en moins.

Safety Line précise qu’OptiClimb n’a “aucun impact” sur le plan de vol ATC (du contrôle aérien). Bien entendu, l’exploitation de l’avion se fait en respectant le manuel de vol du constructeur, la réglementation applicable et les procédures de la compagnie aérienne.

Avant d’aboutir à cette signature de contrat, Transavia et Safety Line ont collaboré pendant 2 ans, multipliant les tests. “C’est grâce à une étroite coopération avec le management et les pilotes de Transavia et à plus de 2 000 vols de test que nous avons pu valider les résultats de plusieurs années de recherches menées conjointement avec INRIA/ Polytechnique, leader français des sciences du numérique”, explique Pierre Jouniaux, Président et fondateur de Safety Line.

Ce projet, porté par Transavia France, a impliqué l‘ensemble des équipes, tant françaises que néerlandaises de Transavia. Selon les partenaires, ce travail de concert permet aujourd’hui d’aboutir à une innovation qui présente “un solide potentiel” : Transavia et Safety Line ont pour ambition d’élargir ce gain de kérosène à la phase de croisière à moyen ou long terme.

Transavia a été la première compagnie aérienne à s’être associée à Safety Line, qui est aujourd’hui en phase de test avec 22 autres compagnies.

Safety Line décrit sa solution OptiClimb dans une vidéo (disponible en anglais) :

Laisser un commentaire