British Airways se renforce à Gatwick

0
729
vues
British_Airways_Boeing_777_aeroport_Londres-Gatwick
Boeing 777 de British Airways à Londres-Gatwick - Photo British Airways

Si le groupe IAG exclut pour le moment d’installer sa low-cost long-courrier LEVEL à l’aéroport de Londres-Gatwick, une autre filiale du groupe, British Airways, s’y développe. La compagnie aérienne britannique augmente de 15% le nombre de ses vols l’été prochain grâce à l’acquisition des créneaux horaires de Monarch Airlines qui a cessé ses opérations à l’automne.

De l’aveu de British Airways, le programme de l’été 2018 sera le plus important qu’elle ait jamais mené en dix ans à Londres-Gatwick. Au plus fort de la saison estivale 2017, la compagnie aérienne britannique opérait environ 1 000 vols par semaine. Plus de 150 vols seront ajoutés cet été. Ceci “fait suite à l’acquisition réussie des créneaux de décollage et d’atterrissage de Monarch,” a précisé British Airways. La compagnie ajoute qu’un “petit nombre de vols” sera opéré par des avions de la compagnie charter Titan Airways.

Le nombre de créneaux horaires acquis auprès des administrateurs de Monarch Airlines, et le montant de l’acquisition, n’ont pas été dévoilés par British Airways ou sa maison mère International Airlines Group (IAG). La presse britannique a parlé “d’au moins 50 millions de livres” (56,1 millions d’euros).

En attendant, British Airways va utiliser ces créneaux pour renforcer plusieurs destinations “vacances” : Malaga passera de 27 à 35 vols par semaine ; Alicante de 14 à 22 ; Faro de 17 à 21 ; Tenerife de 6 à 13 ; Madère de 6 à 9 ; et Lanzarote de 3 à 5.

Le programme à Gatwick comprendra également de nouvelles dessertes vers Gibraltar, Palma de Majorque et Mahon (Minorque), toutes déjà servies depuis Londres-Heathrow (et Londres City pour les deux îles des Baléares). “Ces nouvelles routes passionnantes offrent à nos clients encore plus de choix de destinations à des prix compétitifs,” assure dans un communiqué Alex Cruz, le directeur général de British Airways.

En outre, après Oakland et Fort Lauderdale ouvertes l’année dernière, Toronto et Las Vegas seront ajoutées au réseau de Gatwick. Ces deux destinations sont déjà proposées par British Airways au départ de Heathrow.

Selon Alex Cruz, le nombre de passagers transportés à Gatwick par la compagnie a augmenté de 40% en cinq ans, passant de 4,4 millions à 6,2 millions annuellement. “Nous avons également augmenté de plus de 50% le nombre de routes que nous desservons. En 2012, nous volions vers 48 destinations différentes, alors que nous en desservons 74 aujourd’hui. Cela souligne sans aucun doute notre engagement et notre volonté de développer notre activité à Gatwick”, ajoute le dirigeant de British Airways.

IAG n’a pas le projet d’installer LEVEL à Gatwick

Certains analystes ont avancé que IAG pourrait utiliser les créneaux de Monarch pour installer sa low-cost long-courrier LEVEL à Gatwick, après Barcelone (depuis l’été 2017) et Paris-Orly (à partir de juillet 2018). Mais Willie Walsh, le patron du groupe, a nié en décembre auprès de Flightglobal l’existence d’un tel projet, en tout cas pour l’immédiat.

Monarch Airlines a cessé ses opérations en octobre 2017, après avoir essuyé une perte de 291 millions de livres en 2016. Ses actifs comprennent également des créneaux horaires à l’aéroport de Londres-Luton. Mais ceux-ci sont moins recherchés que ceux de Gatwick, le deuxième aéroport britannique après Heathrow.

Laisser un commentaire