La Tunisie autorise Emirates à reprendre ses vols

0
676
vues
Boeing_777-300ER_Emirates
Boeing 777-300ER d'Emirates à Zurich - © Paul BANNWARTH

La Tunisie a annoncé jeudi 4 janvier la reprise des vols d’Emirates Airline vers Tunis, suspendus depuis la fin décembre suite au refus de la compagnie aérienne d’embarquer des femmes tunisiennes.

Le ministère du Transport de la Tunisie a annoncé jeudi 4 janvier la reprise des vols de la compagnie Emirates entre Dubaï et Tunis “suite à la levée par les autorités de l’Etat des Emirats arabes unis des mesures d’interdiction faite aux ressortissantes tunisiennes, et des contacts avec la partie émiratie à différents niveaux.”

Un accord a été trouvé selon lequel “Emirates s’engage à respecter les lois et les conventions internationales et les dispositions de la convention bilatérale en matière de transport aérien conclue par La Tunis et les Emirats en date du 22 avril 2000″, ajoute le ministère.

Le gouvernement tunisien avait annoncé le 24 décembre 2017 sa décision de suspendre tous les vols d’Emirates sur son territoire après le refus de la compagnie d’embarquer plusieurs femmes tunisiennes à destination des Emirats arabes unis, sans leur donner d’explications. La mesure avait été jugée discriminatoire par la Tunisie et suscité une vive polémique dans le pays.

Les Emirats arabes unis avaient évoqué des questions de « sécurité », sans autre précision. Selon le Monde, ils redoutaient un attentat pouvant être commis par des femmes “soit Tunisiennes soit porteuses d’un passeport tunisien.”

De son côté, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération des Émirats arabes unis s’est félicité vendredi du “retour à la normale” du transport aérien avec la Tunisie. Le ministère “apprécie les informations fournies par la partie tunisienne et son souci d’adresser toutes les sources de préoccupations pour les transporteurs nationaux des Emirats arabes unis, de manière à garantir les plus hauts degrés de sûreté et de sécurité aux vols et aux passagers,” a-t-il précisé dans un court communiqué.

Avant cette controverse, Emirates assurait la liaison entre les aéroports de Dubaï-International et Tunis-Carthage à raison d’un vol quotidien en Boeing 777-300ER de 360 sièges.

Laisser un commentaire