easyJet : le nouveau PDG décide de réduire son salaire

0
1366
vues
Johan_Lundgren_easyJet
Johan Lundgren - Photo easyJet

Le nouveau PDG d’easyJet, Johan Lundgren, s’apprête volontairement à réduire son salaire de 4,59% pour qu’il soit aligné avec celui de sa prédécesseur, Carolyn McCall. Le dirigeant entend montrer ainsi son soutien personnel à l’égalité des chances et des salaires entre les hommes et les femmes au sein de la compagnie low-cost britannique.

Dans un communiqué diffusé lundi 29 janvier 2018, Johan Lundgren explique : “chez easyJet, nous sommes absolument déterminés à offrir un salaire égal et des chances égales aux femmes et aux hommes. Je veux que cela s’applique à tout le monde chez easyJet et pour montrer mon engagement personnel, j’ai demandé au Conseil de réduire ma rémunération pour qu’elle corresponde à celle de Carolyn lorsqu’elle était chez easyJet”.

Le salaire annuel de départ de Johan Lundgren s’élevait à 740.000 livres (843.000 euros). Il va maintenant être revu à la baisse pour atteindre les 706 000 livres perçus par Carolyn McCall quand elle a quitté easyJet. À tous les autres égards (bonus, LTIP, etc.), sa rémunération est identique à celle de sa prédécesseur.

Le PDG, qui a pris ses fonctions le 1er décembre 2017, poursuit : “je veux également affirmer mon engagement à remédier au déséquilibre entre les sexes dans notre communauté de pilotes, qui conduit à un écart salarial global entre les sexes. easyJet est déjà allée plus loin que d’autres compagnies aériennes en essayant d’orienter plus de femmes vers une carrière de pilote. Je ne veux pas seulement que nous atteignions notre objectif de compter 20% de nouveaux pilotes femmes d’ici à 2020, mais aussi que nous allions plus loin dans le futur”.

Environ 4% seulement des pilotes commerciaux dans le monde sont des femmes. easyJet fait un peu mieux que l’industrie dans son ensemble avec 5%.

Pour améliorer la situation, la compagnie a lancé son initiative Amy Johnson visant à encourager plus de femmes à devenir pilotes. Elle s’est fixée comme objectif que 20% des nouveaux pilotes soient des femmes d’ici 2020, contre 6% en 2015.

easyJet précise : “l’année dernière, nous avons recruté 49 nouvelles recrues copilotes. Soit une augmentation de 48% par rapport à l’année précédente, qui porte à 13% la proportion de femmes pilotes nouvellement recrutées par easyJet. C’est une grande réussite face à une société qui a tendance à penser que le métier de pilote est typiquement masculin, et qui prouve bien que la compagnie aérienne est en bonne voie pour atteindre son objectif de 2020”.

Laisser un commentaire