Aeroflot augmente le salaire des commandants de bord

0
1533
vues
Airbus_A321_Aeroflot
Airbus A321 d'Aeroflot - Photo © Paul BANNWARTH

Alors que la Russie manque de pilotes, Aeroflot a annoncé vendredi avoir augmenté “substantiellement” le salaire de ses commandants de bord depuis le début 2018.

La compagnie nationale russe n’a pas détaillé le montant de l’augmentation. Elle a toutefois précisé que le salaire moyen des commandants de bord sur long-courrier, volant sur des Boeing 777 et Airbus A330, est de 650.000 roubles par mois (9.270 euros). Leurs collègues sur moyen-courrier, volant sur Boeing 737 et Airbus A320, reçoivent une rémunération mensuelle de 635.000 roubles (9.050 euros).

Au-delà de trois ans d’ancienneté, les commandants de bord qui ont  effectué 90 heures de vol par mois (900 heures par an) sont éligibles au salaire de premier échelon, incluant notamment des primes trimestrielles dont le montant varie selon l’ancienneté et des critères de performance. Les commandants de bord d’Aeroflot, et tous ceux volant pour des compagnies aériennes russes, ne peuvent effectuer plus de 90 heures de vol par mois.

Vitaly Savelyev, le directeur général d’Aeroflot, a évoqué l’année dernière une pénurie de pilotes en Russie, selon The Jamestown Foundation. Certains d’entre eux, mais pas nécessairement ceux d’Aeroflot, partiraient en Chine et dans d’autres pays d’Asie, attirés par des salaires plus élevés. La rémunération mensuelle d’un pilote atteint en moyenne 470 000 roubles (6.700 euros) en Russie, contre deux à trois fois plus en Chine (14 500 à 21 400 euros).

Dans ce contexte, Aeroflot a décidé d’introduire en juin 2017 une prime d’entrée pour les pilotes qui la rejoignent, soit 650 000 roubles (9.270 euros) pour les commandants de bord et 350 000 roubles (5.000 euros) pour les copilotes. Ces primes sont offertes aux pilotes qui n’ont jamais travaillé pour Aeroflot ou à ceux qui reviennent au moins trois ans après avoir quitté la compagnie.

Vendredi, outre l’augmentation de salaire pour les commandants de bord, Aeroflot a également souligné les avantages sociaux dont bénéficient ses pilotes : 70 jours de congés annuels, complémentaire santé, fonds de retraite privés,… À noter, la compagnie accepte les candidatures de pilotes non-russes, avec une page dédiée sur son site Internet.

Laisser un commentaire