Corsair sur la sellette à Madagascar

4
7999
vues
Boeing_747-400_Corsair
Photo Corsair

Le gouvernement malgache veut remettre en cause les droits de trafic de Corsair International entre Madagascar et La Réunion en raison d’un impact “trop important” sur Air Madagascar. Les autorités de l’aviation civile française et malgache ont prévu de se rencontrer fin février pour évoquer le dossier.

La compagnie Corsair International a ouvert en avril 2017 une ligne entre Saint-Denis-de-La-Réunion et Antananarivo, après avoir obtenu les droits de trafic des autorités françaises et malgaches. Le nouveau service livre concurrence à Air Austral et Air Madagascar, également présentes entre les deux destinations.

Apparemment, la situation ne fait pas l’affaire d’Air Madagascar, désormais détenue à 49% par Air Austral et à 51% par l’État Malgache. Selon le site réunionnais linfo.re, “le ministre des Transports et de la Météorologie de Madagascar a décidé de ne pas reconduire l’autorisation de trafic de Corsair,” car cette nouvelle concurrence aurait “un impact trop important” sur Air Madagascar. Le coefficient de remplissage de la compagnie malgache sur cette liaison serait passé de 53 % à 29% aujourd’hui.

Accusée par Air Madagascar de ne pas suivre “les règles de jeu équitables”, Corsair se défend. “Nos tarifs sont plus compétitifs que ceux de la concurrence permettant ainsi à plus de personnes de voyager”, a expliqué un porte-parole de la compagnie au site réunionnais Zinfos974.com.  La filiale du géant du tourisme TUI soutient que sa présence sur l’axe La Réunion / Madagascar est “essentielle” pour le maintien d’une “concurrence saine et loyale”.

Corsair se dit “confiante” dans le maintien de ses droits à l’issue des consultations entre les autorités françaises et malgache de l’aviation civile, prévues à la fin du mois.

4 COMMENTAIRES

  1. Air Madagascar est un mauvais perdant tout simplement. Visitez les forum sur cette compagnie et vous comprendrez que derrière c’est le bordel. Que des déceptions de la part des consommateurs , des vols annulés à la dernière minute, et j’en passe. Vive la concurrence!

Laisser un commentaire