Ryanair ferme sa base de Glasgow, renforce celle d’Édimbourg

0
567
vues
Boeing_737-800_Ryanair_Toulouse
Boeing 737-800 de Ryanair à Toulouse - Photo © Paul BANNWARTH

La low-cost Ryanair fermera sa base de Glasgow l’hiver prochain, officiellement en raison d’une taxe passager trop élevée. L’avion stationné sera transféré sur la base d’Édimbourg, où 11 nouvelles lignes seront lancées.

La compagnie irlandaise a annoncé le 27 février la fermeture de sa base de Glasgow à compter de la fin octobre 2018, l’une de ses trois en Écosse avec Édimbourg et Prestwick.

“Ryanair regrette ces réductions sur le marché plus faible de Glasgow où les efforts visant à stimuler la demande de vols à bas prix sont sévèrement entravés par le fardeau continu de l’Airport Passager Duty (APD – taxe sur le passager aérien)”, a expliqué dans un communiqué le directeur commercial David O’Brien.

“En conséquence, nous transférerons au mois de novembre notre avion basé à l’aéroport de Glasgow International vers Edimbourg, où nous offrirons 11 nouveaux itinéraires à bas prix pour un total de 45”, a-t-il ajouté.

L’explication donnée par David O’Brien a surpris plus d’un observateur, l’aéroport d’Edimbourg étant soumis à la même taxe passager que celui de Glasgow. Ce qui laisse penser que la compagnie n’a pas tout dit sur sa décision.

Selon la BBC, le marché de Glasgow contraint Ryanair à offrir des prix plus bas, si bien que l’impact de la taxe est proportionnellement plus important qu’à Édimbourg. Une analyse du site anna.aero suggère en outre que la décision de Ryanair est liée à des contraintes opérationnelles à l’aéroport de Glasgow, qui amenuisent l’efficacité de la compagnie.

Quoi qu’il en soit, Ryanair continuera d’opérer à l’hiver 2018-2019 à Glasgow-International mais le réseau comportera seulement 3 lignes, vers Dublin (3 fois par jour), Cracovie (2 par semaine) et Wroclaw (2 par semaine). Avant la fermeture de la base, les 23 routes de l’été 2018 seront exploitées comme prévu, y compris celles vers Carcassonne et Charleroi.

Édimbourg sera la grande gagnante de la décision de Ryanair, avec 5 routes transférées l’hiver prochain depuis Glasgow (vers Derry, Lisbonne, Sofia, Riga et Berlin) plus 6 nouvelles (Göteborg, Hambourg, Memmingen, Stockholm-Skavsta, Séville et Tallinn). La compagnie compte désormais transporter 3,5 millions de passagers par an à Édimbourg.

Enfin, l’aéroport de Prestwick, situé à 50 kilomètres de Glasgow, comptera 8 lignes à l’hiver 2018-2019 (Alicante, Faro, Fuerteventura, Lanzarote, Malaga, Malte, Rzeszów et Tenerife Sud).

Laisser un commentaire