Aéroport de Bordeaux : le terminal billi fermé pendant 3 semaines

0
1372
vues
Aeroport_Bordeaux-Merignac_1_bili
Terminal bili - Photo Aéroport Bordeaux-Mérignac

Dans le cadre de son plan d’investissements, l’aéroport de Bordeaux va fermer le terminal low-cost billi jusqu’à fin mars, afin d’y installer de nouveaux équipements pour les contrôles de sûreté.

Le programme de modernisation et d’extension du terminal à services simplifiés de l’Aéroport de Bordeaux se concrétise, avec le lancement de sa première phase de travaux. Dès mercredi 7 mars et pendant trois semaines, les vols traditionnellement opérés dans le terminal billi (easyJet, Ryanair et Wizz Air) seront transférés dans les Halls A et B. Le public sera informé par un dispositif d’affichage sur place, et orienté via les écrans dynamiques consultables dans les aérogares.

À quelques semaines de l’arrivée de la nouvelle base easyJet à Bordeaux (3 avions basés), il s’agit d’installer des équipements de nouvelle génération pour des contrôles sûreté plus performants et plus rapides. L’aéroport espère ainsi accroître de 50% la rapidité d’accès des passagers aux salles d’embarquement, pour atteindre jusqu’à 800 voyageurs/heure.

La prochaine tranche de travaux du terminal billi aura lieu en 2019. Elle consistera à installer des bornes autonomes d’enregistrement des passagers et des bagages.

À terme, une seconde phase prévoit d’améliorer et agrandir l’ensemble du bâtiment. L’objectif sera d’augmenter la capacité du terminal billi pour assurer le traitement simultané de neuf avions, soit trois avions de plus qu’aujourd’hui.

Un plan d’investissement global de 130 millions d’euros.

Validé par le Conseil de surveillance de la société aéroportuaire fin 2017, ce plan d’investissement engage l’aéroport avec une feuille de route décrite comme “ambitieuse” pour les six prochaines années. Outre le terminal billi, la première phase d’investissements a été lancée en février avec les travaux de rénovation des parkings P2, P1, P Express et loueurs. L’objectif est de fluidifier le trafic par l’amélioration de l’infrastructure : modification des emplacements des entrées, aide visuelle et dynamique des places, passage piétons couverts, réfection des bitumes.

Ce programme d’investissements financés “en propre” prévoit le reconditionnement des voies d’accès et du parvis en prévision de la future desserte de transports en commun (Technobus). À terme, sont prévues la création d’une nouvelle jetée dans le Hall A pour les vols internationaux (postes avions et salles d’embarquement supplémentaires) et la construction d’une nouvelle grande infrastructure de jonction entre les Halls A et B.

Parallèlement, la construction du futur Pôle d’activités tertiaires 45ème Parallèle sera lancée en 2018.

Laisser un commentaire