Ryanair reconnaît un syndicat de pilotes en Italie

0
250
vues
Boeing_737-800_Ryanair
Photo © Paul BANNWARTH
Après huit semaines de négociations, la low-cost irlandaise Ryanair a annoncé le 8 mars la signature d’un accord avec le syndicat ANPAC, qui représentera désormais ses pilotes basés en Italie.

Dans un communiqué, la compagnie qualifie cet accord de “significatif” car l’Italie représente environ 20% de ses effectifs de pilotes, avec près de 80 avions basés sur une flotte d’environ 400 appareils.

ANPAC sera le seul syndicat représentatif des pilotes de Ryanair en Italie. Les deux parties vont maintenant travailler à une convention collective pour les pilotes de la compagnie basés en Italie.

Ryanair refusait jusqu’à récemment de négocier avec les syndicats dans tous les pays d’Europe où elle est présente. Mais en septembre, plusieurs milliers de vols ont dû être annulés jusqu’en mars suite à des difficultés dans la gestion des effectifs de pilotes. Cet épisode a également révélé un certain malaise social au sein de la compagnie. Confrontée à la première grève de pilotes de son histoire, Ryanair a finalement annoncé en décembre sa décision de reconnaître les syndicats, après 32 ans d’opérations. Fin janvier, un premier accord de représentativité a été conclu au Royaume-Uni avec le syndicat de pilotes BALPA.

Le DRH Eddie Wilson estime ainsi que “les augmentations de salaire pour la plupart de nos pilotes, pouvant aller jusqu’à 20%, et les accords de reconnaissance syndicale dans nos deux plus grands marchés que sont le Royaume-Uni et l’Italie, représentant plus de 45% de notre effectif pilote, montrent à quel point Ryanair est constructive quand il s’agit de développer des relations avec les syndicats qui souhaitent travailler avec nous, ainsi que les progrès que nous avons réalisés en peu de temps.”

Le DRH assure que l’entreprise fait des progrès dans “d’autres grands pays de l’Union européenne,” espérant conclure de nouveaux accords avec les syndicats de pilotes et de personnels de cabine “dans les semaines et les mois à venir.”

Laisser un commentaire