Air France ne peut pas aller “plus loin” en termes de salaires

0
916
vues
Airbus_A321_Air_France
© Paul BANNWARTH

Air France est allée au bout de ce que l’entreprise pouvait offrir en termes de hausse des salaires, a expliqué son président Jean-Marc Janaillac au Journal du Dimanche, alors que deux journées de grève sont prévues les 23 et 30 mars.

Onze syndicats, tous métiers confondus, appellent les salariés d’Air France à cesser le travail les vendredis 23 et 30 mars 2018.  Ils réclament une revalorisation de 6% de la grille salariale, afin de rattraper, selon eux, la perte de pouvoir d’achat subie depuis la dernière augmentation générale en 2011. “Je comprends le sentiment d’injustice des salariés qui ont fait des efforts,” a déclaré Jean-Marc Janaillac, “mais ce qui pèse sur Air France, charges et taxes, n’a pas évolué.”

C’est pourquoi la direction d’Air France ne peut pas aller plus loin que ce qu’elle a déjà mis sur la table, selon son président : “nous avons proposé une mesure d’augmentation générale, le doublement de l’intéressement et une compensation de perte de pouvoir d’achat pour les salariés concernés. Nous ne pouvons pas aller plus loin.”

Alors que s’ouvrent mardi 20 mars les Assises du transport aérien, Jean-Marc Janaillac a réitéré qu’Air France-KLM souffre d’un problème structurel : “le transport aérien français n’est pas assez compétitif, y compris par rapport aux compagnies européennes (…). Le pavillon français est en recul parce que nos compagnies aériennes ont tardé à se réformer et parce que notre environnement fiscal, social et réglementaire est trop pesant. Le différentiel annuel de charges d’Air France par rapport à ses concurrents européens est de plusieurs centaines de millions d’euros.”

Air France semble s’enliser dans le conflit. L’intersyndicale a prévu de se réunir entre les deux journées de grève, soit le 26 mars, “pour annoncer le calendrier des actions à venir si la direction persiste à refuser d’ouvrir des négociations” sur la base d’une augmentation générale des salaires.

Laisser un commentaire