Aéroport de Martinique : une radio pirate brouillait les communications avec les avions

0
2158
vues
Avions_aeroport_martinique
Crédit photo Maxime ✈/ Wikimedia - CC BY-SA 2.0
À la demande de la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), l’Agence nationale des fréquences (ANFR) est intervenue le 8 mars dernier, pour mettre fin aux perturbations des liaisons radios utilisées à l’aéroport de Martinique-Aimé Césaire pour communiquer avec les avions. Les brouillages étaient dus à une radio FM non autorisée par le CSA.

Depuis quelque temps, les communications radios entre la tour de contrôle de l’aéroport Aimé Césaire et les avions étaient perturbées, principalement la nuit.

L’ANFR, en charge du contrôle du spectre radioélectrique et présente sur l’ensemble du territoire français grâce notamment à ses antennes Outre-Mer, a reçu le 2 mars 2018 de la DGAC une demande d’instruction de brouillage afin d’en déterminer la cause. Le responsable de l’antenne de l’ANFR aux Antilles a très rapidement identifié une station FM, en l’occurrence POWER FM, dont l’émetteur diffusait sans autorisation et produisait en outre des parasites qui perturbaient les fréquences utilisées par l’aviation.

Sous le contrôle du Parquet de Fort-de-France, une intervention a été menée le vendredi 9 mars 2018 conjointement par la Brigade de gendarmerie des transports aériens et l’ANFR. Le système d’émission de la radio FM a été saisi et son propriétaire placé en garde à vue.

Selon l’ANFR, le mis en cause a fait l’objet de poursuites par ordonnance pénale et condamné au paiement d’une amende délictuelle de 400 € ainsi qu’à la destruction du matériel saisi.

Laisser un commentaire