Joon : la CFTC appelle les PNC Air France à une grève illimitée

2
366
vues

La CFTC a déposé un préavis de grève illimité pour les hôtesses et stewards (PNC) d’Air France à compter du 1er septembre 2017.

Le syndicat a annoncé ce mouvement dans un tract intitulé “Joon, le combat continue” et dans une lettre à la direction d’Air France. Il indique ne pas accepter l’accord de garanties PNC sur Joon, la nouvelle compagnie aérienne à coûts réduits d’Air France qui démarrera ses opérations à l’automne.

Cet accord de garanties a été signé par deux syndicats représentatifs de PNC d’Air France, l’UNAC et l’UNSA PNC, représentant environ 70% du collège PNC. Il est donc d’ores et déjà valide au regard des règles légales. Son objet est de protéger les PNC d’Air France. Il inclut notamment un périmètre d’activité  pour Joon.

La CFTC reproche à cet accord sa durée indéterminée, qui permet à la direction d’Air France de le dénoncer “à tout moment” . À la place, le syndicat demande une durée déterminée d’au moins cinq ans, ce qui le rendrait irrévocable.

La crainte de voir des lignes transférées vers Joon

La CFTC explique : “l’accord de garantie PNC à durée indéterminée, incluant une protection de périmètre d’activité est pour nous inacceptable.
En effet celui-ci pourrait être dénoncé par la direction dans un avenir très proche et ne serait donc ensuite appliqué que pendant une période de 15 mois.
Air France pourrait alors transférer d’autres lignes moyen-courriers ou long-courriers vers Joon, impactant à nouveau notre activité interne et à terme notre caisse de retraite.
Il est donc pour nous nécessaire d’avoir, à minima, un accord de protection d’une durée équivalente à notre Accord collectif général 2017-2022.
Nous avons donc déposé un préavis à compter du 1er septembre et ce jusqu’à l’obtention d’un accord d’une durée minimum de 5 ans” .

La CFTC rappelle aussi qu’elle “s’est toujours opposée” au projet de création d’une compagnie “parallèle” à Air France, par des “tracts et grève de plusieurs mois” .

À ce jour, Air France n’a pas réagi à cette annonce. La portée éventuelle du mouvement n’est pas déterminée.

Signalons que le deuxième syndicat de pilotes d’Air France, le SPAF, a lui aussi déposé un préavis de grève pour la rentrée, du 9 au 12 septembre 2017. La création de Joon apparaît en toile de fond mais les revendications sont différentes. Le SPAF demande en effet « une revalorisation des grilles de salaires » , « l’annulation de l’abandon de 12 jours de repos annuels » et la « sécurisation des facilités de transport » .

 

2 COMMENTAIRES

  1. Ok avec eux pour cette peur de voir l’activité partir chez joon, mais il faut gagner de l’argent quand même! A ce moment la, je propose que joon n’existe plus mais que les pnc disent adieu à des primes anormales et fasse le ménage. Il faut redescendre sur terre.

  2. La CFTC PNC ne représente rien. Il n’y aura donc aucun impact, si ce n’est celui médiatique d’une énième annonce de grève. Idem pour le SPAF chez les pilotes.

Laisser un commentaire