easyJet s’intéresse aussi à Alitalia

La low-cost britannique a exprimé son intérêt pour certains actifs d'Alitalia.

0
811
vues
Airbus_A320_easyJet
© Paul BANNWARTH
Comme Lufthansa, easyJet entend participer à la consolidation du transport aérien en Europe. La low-cost britannique souhaite reprendre certains actifs d’Alitalia, ainsi que d’Air Berlin et Monarch Airlines.

Le 16 octobre 18h00 représentait la date butoir pour soumettre une offre de reprise sur Alitalia, placée sous la tutelle du gouvernement italien. La compagnie italienne en difficulté a indiqué hier soir que “sept enveloppes” avaient été déposées chez un notaire de Rome. Parmi celles-ci, l’une provient du groupe Lufthansa, qui a présenté une offre de reprise partielle pour une “Nouvelle Alitalia”. Une autre a été adressée par easyJet.

La low-cost a en effet indiqué hier dans un communiqué qu’elle a présenté “une expression d’intérêt pour certains actifs d’une Alitalia restructurée, en ligne avec la stratégie existante d’easyJet en Italie”.

easyJet poursuit : “étant donné la nature du processus, le contenu de l’expression d’intérêt est soumis à la confidentialité. À ce stade, il n’y a aucune certitude que la transaction aboutira et easyJet fournira une nouvelle mise à jour en temps utile si nécessaire”.

Les commissaires en charge de l’administration d’Alitalia vont maintenant examiner les propositions des différents soumissionnaires. Ceux-ci auront jusqu’au 30 avril 2018 pour améliorer leur offre, le cas échéant.

Outre Alitalia, easyJet s’intéresse aussi à deux autres dossiers : Air Berlin, dont elle voudrait reprendre 25 avions basés à l’aéroport Berlin-Tegel; et Monarch Airlines, dont elle souhaite acquérir les créneaux de décollage et d’atterrissage, cette compagnie ayant cessé ses opérations au début du mois.

Si vous regardez la consolidation (du transport aérien en Europe), Monarch, Alitalia, Air Berlin, nous discutons avec tout le monde”,  a confié mardi à Reuters Carolyn McCall, la directrice générale d’easyJet en marge d’une réunion à Bruxelles.

La consolidation du marché était attendue et prévue… Toute la capacité qui sera retirée du marché aidera les acteurs existants. Les prix des billets s’amélioreront en conséquence”, a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire