Été 2018 : Air Transat se renforce entre Montréal et les régions françaises

2
961
vues
Air Transat_Airbus_A330
Air Transat

Air Transat muscle sa desserte des régions françaises pour l’été 2018. Les lignes reliant Montréal à Bordeaux, Nantes et Toulouse bénéficieront d’un vol supplémentaire par semaine. La compagnie canadienne entend “chercher le client là où il réside”, poursuivant sa stratégie sur le point à point.

Air Transat a annoncé mardi un renforcement de son offre pour l’été 2018 grâce à la mise en service d’un nouvel Airbus A330, augmentant ses capacités sur Montréal. Un vol direct supplémentaire par semaine sera proposé à Nantes, Bordeaux et Toulouse.

Air Transat reliera ainsi Montréal à :

  • Nantes, 3 fois par semaine (au lieu de 2) ;
  • Bordeaux, 3 fois par semaine (au lieu de 2) ;
  • Toulouse : 4 fois par semaine (au lieu de 3).

Le programme pour la France à l’été 2018 comprend aussi :

  • 13 vols par semaine sur Paris-Charles de Gaulle,
  • 5 vols par semaine sur Marseille,
  • 4 vols par semaine sur Lyon,
  • 2 vols par semaine sur Nice,
  • un vol par semaine sur l’EuroAirport de Bâle‑Mulhouse-Fribourg.

À cela s’ajoutent des vols domestiques au départ de Montréal, mis en place depuis plus de deux ans, vers Toronto, Québec et Vancouver. La compagnie propose également l’option multi-destinations, pour atterrir et décoller dans deux villes différentes, sans frais supplémentaires. De quoi visiter le Canada.

« L’augmentation de nos capacités offre plus de choix aux voyageurs finaux, indique Lydia Morinaux, directrice générale France d’Air Transat. Elle s’inscrit bien dans notre stratégie point à point, de venir chercher le client là où il réside, partout en France, pour l’emmener jusqu’à sa destination finale. C’est un argument clé dans la relation client et qui renforce notre position de leader, unique sur le marché, vers le Canada à partir de huit villes françaises. »

Chaque année, la compagnie basée à Montréal transporte trois millions de passagers vers quelque 60 destinations dans 26 pays.

2 COMMENTAIRES

  1. Si Lyon ne bénéficie “que” de 4 vols par semaine, contre 5 à Marseille, les Rhônalpins le doivent à Air Canada, qui, depuis juin 2016, parie sur sa liaison Lyon-Montréal à l’année (4 ou 5 vols par semaine selon la saison). Si Air Transat ajoute des vols, c’est la preuve que le marché de “province ” n’est pas une invention destinée à satisfaire les égos de quelques dirigeants de plates-formes aéroportuaires régionales…

Répondre à CHRISTIAN Annuler la réponse.