Paris Aéroport passe les 100 millions de passagers annuels

2
1319
vues
Paris_aeroport_100_millions_passagers_charles-de-gaulle
Photo ©Gwen Le Bras pour Groupe ADP

Paris rejoint le club restreint des métropoles accueillant plus de 100 millions de passagers aériens par an. Paris Aéroport, regroupant Paris-Orly et Paris-Charles de Gaulle, vient de passer ce cap symbolique, battant un record de fréquentation.

Paris Aéroport (groupe ADP) a célébré jeudi 21 décembre le passage des 100 millions de passagers accueillis depuis le 1er janvier. “Ce chiffre symbolique illustre la vitalité et l’attractivité des aéroports parisiens, et a été atteint grâce au travail quotidien et au savoir-faire des collaborateurs du Groupe ADP et de l’ensemble de la communauté aéroportuaire”, a déclaré dans un communiqué Augustin de Romanet, le PDG du groupe ADP.

Paris Aéroport estime que ses efforts pour attirer davantage de trafic aérien et développer la connectivité des aéroports franciliens sont “récompensés”. Selon le groupe, en dix ans, le trafic accueilli à Paris s’est accru de 13,6 millions de passagers et les capacités de Paris-Charles de Gaulle et de Paris-Orly ont été “considérablement augmentées” pour accompagner le développement des compagnies aériennes.

Le groupe assure aussi prêter “une attention toute particulière” quant aux conséquences de cette croissance sur les populations riveraines, dans le cadre de la réglementation liée aux nuisances aériennes (plafonnement du nombre de mouvements à Paris-Orly, indice de suivi du bruit à Paris-Charles de Gaulle).

Une croissance portée par l’Europe et l’international

Le record de fréquentation souligne la reprise du trafic dans les aéroports parisiens, après les attentats qui ont meurtri l’Europe et la France. L’an dernier, Paris Aéroport avait frôlé les 100 millions de passagers. Le cumul annuel était ressorti à 97,2 millions dont 65,9 millions à Paris-Charles de Gaulle et 31,3 millions à Paris-Orly, soit une légère hausse de 1,8% en comparaison à 2015. Sur les onze premiers mois de 2017, la progression du trafic est plus vigoureuse, à 4,6%.

Cette année, la croissance des aéroports parisiens a été portée par l’Europe (qui représente 44% du trafic total) et l’international (qui en représente près de 40%), en hausse respectivement de 4,4% et 6,4%. Le trafic domestique (16,2% du trafic total) est quant à lui en légère progression de 1,3% sur les onze premiers mois de 2017.

Embellie du tourisme et de l’économie française

Le record de trafic parisien confirme la tendance observée par les professionnels du tourisme. “Les arrivées de touristes étrangers sont en hausse de 14,4 % depuis le début de l’année. Il y a notamment un retour en force des Japonais, en progression de 36 %, qui ont un fort pouvoir d’achat, ou encore des Américains”, a confié aux Échos le président du Conseil régional du tourisme d’Ile-de-France, Frédéric Valletoux. La fréquentation touristique pourrait ainsi battre des records en France en 2017. Cet été, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, tablait sur “88 à 89 millions de touristes” étrangers. Une manne dont profite Paris Aéroport, première porte d’entrée aérienne de l’Hexagone.

Autre facteur positif pour les aéroports parisiens : la croissance de l’économie française. Pour la deuxième fois cette année, l’Insee a relevé mardi sa prévision pour 2017, à 1,9%.

Paris parmi les premières plateformes aéroportuaires mondiales

Avec ce record de fréquentation, Paris rejoint Atlanta, Londres, New York, Tokyo et Shanghai parmi les métropoles accueillant plus de 100 millions de passagers aériens chaque année. À l’intérieur de ce club restreint, il n’y a qu’Atlanta qui parvient à franchir la barre avec un seul aéroport.

Reste à connaître la place de Paris-Charles de Gaulle dans le classement des aéroports mondiaux en 2017. L’an dernier, la plateforme était arrivée en dixième position, perdant encore une place par rapport à 2015. ACI World, l’association mondiale des aéroports, publie traditionnellement son classement en mars/avril.

2 COMMENTAIRES

  1. Le franchissement du cap de 100 millions c’est bien mais ADP ne donne pas le cumul annuel à fin novembre du trafic de l’aéroport de Roissy qui se fait talonner à +/- 2 millions de passagers par Amsterdam. Amsterdam qui a détrôné Francfort l’an dernier.

    • Pour le mois de novembre voici les résultats:
      CDG: 5,153,223 passagers, hausse de 6,6%, cumul depuis janvier 2017: 64,048,823
      AMS: 5,180,752 passagers, hausse de 10,1%, cumul depuis janvier 2017: 63,529,133
      Le suspens pour la deuxième place se jouera jusqu’au bout !
      A note toutefois
      – L’aéroport d’AMS arriverait a sa capacité maximale (théorique mais qui sera selon moi tres vite dépassé) 70M de passagers et de plus le nombre de slot est plafonné et on est presque a la limite, l’ouverture d’un nouveau terminal n’étant prévu qu’en 2023.
      Ces elements sont favorables pour CDG, qui devrait profite d’une croissance soutenue l’année prochaine du fait de nombreuses ouvertures / renforcement de lignes (j’essayerais de rapporter ici toutes les annonces).

Laisser un commentaire