La livraison du premier A350-1000 de Qatar Airways reportée à 2018

0
2561
vues
Airbus_A350-1000_Qatar_Airways_Premier_Vol
A350-1000 de Qatar Airways - Photo © Clément Alloing - Tous droits réservés

Prévue avant la fin de l’année, la livraison du tout premier Airbus A350-1000 à Qatar Airways est reportée au début 2018, suite à un accord entre le constructeur et la compagnie aérienne.

Airbus a confirmé le 28 décembre au site Flightglobal que la livraison de l’appareil MSN088 “est maintenant programmée au début de la nouvelle année”. L’annonce était d’ailleurs contenue en filigrane dans le bilan de 2017 qu’avait dressé Qatar Airways avant-hier. La compagnie du Golfe indiquait en effet qu’elle deviendrait “le client de lancement mondial et l’opérateur de lancement” de l’A350-1000 en 2018.

La livraison devait pourtant intervenir “avant la fin de l’année”, selon les déclarations de Fabrice Brégier, le numéro 2 d’Airbus, qui s’exprimait lors de l’obtention de la certification de type de l’A350-1000 fin novembre.

Airbus n’a pas vraiment fourni d’explications à Flightglobal pour ce report, si ce n’est qu’il entend livrer l’avion en donnant “pleine satisfaction” à sa cliente Qatar Airways, tandis que l’avion suit les “dernières étapes préparatoires” nécessaires à sa mise en service. Quant à fixer une date de livraison, il s’agit du “privilège de la compagnie aérienne”.

Qatar Airways est non seulement la compagnie de lancement de l’A350-1000, mais aussi la principale cliente du modèle avec 37 exemplaires en commande ferme. L’appareil sera configuré bi-classe pour 327 passagers dont 46 en Affaires et 281 en Economie. La classe Affaires sera équipée de la QSuite, la nouvelle suite de prestige de Qatar Airways introduite cet été. À ce stade, la compagnie n’a pas dévoilé les routes sur lesquelles sera déployé son A350-1000.

Une seconde variante pour l’A350-1000

Par ailleurs, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a amendé hier le certificat de type de l’A350-1000 pour inclure une seconde variante, dont la masse maximale au décollage (MTOW) est portée à 311 tonnes au lieu de 308 tonnes pour la version de base. La masse maximale à l’atterrissage (MLW) gagne elle aussi 3 tonnes, à 236 tonnes. Avec ceci, l’A350-1000 pourra emporter davantage de carburant et allonger son rayon d’action.

Pour sa part, l’A350-900 est décliné en 15 variantes dont la masse maximale au décollage varie entre 235 tonnes et 277 tonnes.

Laisser un commentaire