Airbus augmente la production de l’A320 en Chine

0
780
vues
Airbus-Tianjin-FAL
Ligne d'assemblage final de Tianjin (Chine) - Photo Airbus

Airbus renforce le partenariat avec ses partenaires chinois et augmente la cadence de production de la famille A320 à Tianjin, qui passera à six appareils par mois début 2020.

Airbus a annoncé mardi 9 janvier 2018 avoir signé un protocole d’accord avec la Commission nationale pour le développement et la réforme de la Chine (NDRC), en présence du président français Emmanuel Macron et de son homologue chinois Xi Jinpin.

“Les deux parties conviennent de renforcer leur partenariat industriel à Tianjin et de renforcer la coopération en matière d’innovation technique, de capacités d’ingénierie et d’expansion de la chaîne d’approvisionnement”, a indiqué l’avionneur européen.

Airbus, qui assemble aujourd’hui quatre A320 par mois à Tianjin, va augmenter la production à cinq avions par mois à partir du début 2019, et à six avions par mois à partir du début 2020.

Inaugurée en 2008, la ligne d’assemblage final de Tianjin avait assemblé un total de 354 A319 et A320 au 31 décembre 2017. La version modernisée A320neo est déjà produite dans ce centre appelé FALA (Final Assembly Line Asia) : le premier avion été remis à Air Asia fin octobre 2017.

À Tianjin, Airbus dispose également d’un centre de finition pour la famille A330, son premier pour gros-porteur hors d’Europe. Ce C&DC (Completion and Delivery Centre) a été inauguré fin septembre 2017.

La constructeur estime la valeur totale de sa coopération avec l’industrie aéronautique chinoise à près de 600 millions de dollars en 2017.

Pour mémoire, Airbus a signé en juillet 2017 un accord cadre avec la Chine portant sur une commande de 100 appareils de la famille A320 (plus 40 A350). Les A320 comprendront à la fois des ceo et des neo. La majorité d’entre eux devrait provenir de la ligne d’assemblage de Tianjin.

La famille A320 est également produite à Toulouse, Hambourg et Mobile (États-Unis). Pour cette dernière usine, une hausse de production est “en cours de discussion”, a indiqué Airbus le mois dernier.

Laisser un commentaire