C Series : victoire de Bombardier contre Boeing

0
1633
vues
Bombardier_CS100_Delta
© Bombardier

Le canadien Bombardier a remporté vendredi 26 janvier 2018 une victoire surprise contre l’américain Boeing : la Commission américaine du commerce international (USITC) a bloqué les lourdes taxes appliquées par les États-Unis sur les avions C Series vendus aux compagnies américaines.

Les quatre membres de l’USITC ont estimé à l’unanimité que les industriels américains, et Boeing en particulier, n’étaient pas lésés ou menacés par l’importation des avions C Series de Bombardier aux États-Unis. La recommandation du Département américain du Commerce d’imposer pendant cinq ans des droits de douane de près de 300% aux C Series vendus aux États-Unis est, dès lors, invalidée.

Bombardier a immédiatement crié victoire. “La décision d’aujourd’hui est une victoire pour l’innovation, la concurrence et la primauté du droit. C’est aussi une victoire pour les compagnies aériennes américaines et le public voyageur des États-Unis”, a déclaré l’industriel canadien dans un communiqué.

Boeing avait saisi le département américain du Commerce après avoir perdu un marché face à Bombardier, en l’occurrence une commande de 75 CS100 par la compagnie américaine Delta Air Lines. Boeing affirmait que les subventions du gouvernement canadien avaient permis à Bombardier de vendre les C Series en dessous de leur prix de revient et de remporter le contrat.

Boeing s’est dit “déçu” que l’USITC n’ait pas reconnu “les dommages” qu’il a subis “à cause des milliards de dollars de subventions gouvernementales illégales que Bombardier a reçues et utilisées pour vendre à perte des avions sur le marché américain des avions monocouloirs”.

Delta avait repoussé la livraison des C Series, prévue initialement à partir d’avril 2018, pour ne pas payer les droits de douane prohibitifs. Vendredi soir, la compagnie aérienne s’est “réjouie” de la décision de l’USITC, se disant “impatiente d’introduire le CS100 innovant dans sa flotte, au bénéfice des employés, des clients et des actionnaires de Delta”.

Suite à la plainte de Boeing, Bombardier avait passé un accord avec Airbus pour que les C Series destinés au marché américain soient fabriqués dans l’usine d’Airbus à Mobile en Alabama. Ce projet n’est pas remis en cause après la décision de l’USITC, a fait savoir l’avionneur européen. “Nous allons poursuivre à pleine vitesse notre projet C Series, qui vise à répondre aux besoins de nos compagnies aériennes clientes et à créer de nouveaux emplois manufacturiers hautement spécialisés aux États-Unis”, a déclaré vendredi Tom Enders, le président d’Airbus.

La décision de l’USITC est susceptible d’appel auprès de plusieurs instances américaines. Boeing a réservé sa position jusqu’à ce qu’il obtienne plus de détails sur les arguments de la Commission, qui seront rendus publics d’ici le printemps.

Laisser un commentaire