La Compagnie transfère ses opérations à Paris-Orly

4
3329
vues
La_Compagnie_Paris-CDG
Photo La Compagnie

La Compagnie, le transporteur français spécialisé dans les vols “tout classe Affaires” entre Paris et New York, va déménager ses opérations de l’aéroport Charles de Gaulle vers Orly à partir de “l’été 2018” afin “d’accélérer son développement”.

La Compagnie a annoncé lundi 29 janvier 2018 ce transfert en indiquant que ses clients recevront “dans les semaines à venir” la date effective du transfert.

La mesure fait suite à l’attribution de créneaux horaires à l’aéroport d’Orly. “La Compagnie saisit ainsi une opportunité unique de répondre au mieux à la demande de sa clientèle “affaires” tout en accélérant son développement”, fait-elle savoir dans un communiqué.

Et d’expliquer que l’Aéroport d’Orly offre “de nombreux atouts” pour renforcer sa compétitivité sur la route Paris-New York. “Nous nous rapprochons ainsi de notre cœur de cible parisien mais multiplions aussi les possibilités d’acheminement pour nos clients provinciaux et européens. C’est une formidable opportunité de développement pour La Compagnie au moment où Orly se transforme pour offrir plus d’espace et plus de services pour les passagers”, détaille Jean Charles Périno, le directeur Commercial & Marketing de La Compagnie.

À New York, La Compagnie dessert l’aéroport de Newark-Liberty dans le New Jersey. Elle devient ainsi le troisième opérateur de la ligne Orly-Newark, face à deux low-cost long-courriers, Norwegian (à compter du 28 février 2018) et LEVEL (à partir du 1er septembre 2018). À cela s’ajoute un service entre Orly et l’aéroport New York-John F Kennedy proposé par Air France depuis 2016.

Pour sa part, l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle est connecté à New York par Air France (JFK), American Airlines (JFK), Delta Air Lines (JFK et Newark), Norwegian (JFK), Primera Air (Newark, à partir du 18 mai 2018), United Airlines (Newark) et XL Airways (JFK).

La Compagnie a transporté 56 800 passagers en 2017, une hausse de 44% par rapport à l’année précédente. En septembre dernier, elle a annoncé une commande de deux Airbus A321neo, livrables en 2019, pour poursuivre sa croissance.

Filiale de XL Airways depuis décembre 2016, le transporteur propose aujourd’hui jusqu’à deux vols quotidiens entre Paris-Charles de Gaulle et Newark sur des Boeing 757-200 aménagés exclusivement avec une classe Affaires de 74 sièges.

Selon La Tribune, Cohor, l’organisme en charge des créneaux horaires sur plusieurs aéroports français, a redistribué ceux d’Air Berlin (qui a cessé ses opérations fin octobre 2017) au profit de plusieurs compagnies françaises. “La Compagnie a obtenu des créneaux lui permettant d’assurer 10 vols hebdomadaires vers Newark. French Blue a quant à elle obtenu des créneaux pour assurer deux vols quotidiens. Les créneaux reçus par Aigle Azur devraient lui permettre de lancer des vols long-courriers vers l’Asie”, a indiqué la semaine dernière le journal économique.

4 COMMENTAIRES

  1. Est ce vraiment une bonne idée de la part de la Compagnie ? S’installer au même moment / endroit ou 2 low cost on decide de se faire la guerre sur cette ligne !
    Par ailleurs il me semble qu’elle exploite 2 vols quotidien et elle n’aurait obtenu des créneaux pour 10 vols hebdomadaire, donc en theorie un changement de programme est a prevoir.
    En même temps ca laisse un grand vide sur le Newark-CDG, qui ne sera plus opéré que par Delta et United.

    • Et Primera air qui s’installe à CDG à compter du mois de mai sur le CDG/Newark notamment.
      L’article ne dit pas si la Compagnie ne va pas transférer les droits de trafic qu’elle a à CDG vers Orly afin de maintenir au global 2 vols par jour. Les droits de trafic d’Iran Air qui passe d’Orly à CDG ne semblent pas être remis en jeux, il y a donc peut être transfert des droits.

      En tout cas, plus la peine d’aller à CDG qui est loin très loin de Paris pour aller à New York. D’autant que LEVEL à l’instar de ses opérations à Barcelone devrait se lancer sur la desserte de Los Angeles l’an prochain. Jusqu’ici tous les transporteurs sont à CDG sur cette ligne. La résurrection d’Orly vers le marché américain est en marche.

  2. Juste encore une débilité typique du transport aérien!!
    Elle commençait a bien s’installer sur l’axe Paris-Newark grâce à ses 2 vols quotidiens, et là régression, tout cela pour être à Orly!!
    Bonjour aussi le coût du déménagement!!
    De plus les équipages qui habitent à proximité de Roissy doivent être ravis!!
    Bref comment se tuer en plein envol…les slots vont finir par être revendus à IAG quand la Cie sera en cessation de paiement…
    Bref un non sens!!!
    Et pour le développement des prochaines liaisons, avec l’absence de slots à Orly, je m’interroge..

    Je pense que le fondateur de la Cie, ex fondateur de “L’avion” retombe dans ses travers et a qu’une vision à court terme!!

Laisser un commentaire