XL Airways met ses vols en correspondance à Paris-CDG

0
2025
vues
© Paul BANNWARTH

XL Airways fait évoluer son modèle et proposera dès le 1er mai 2018 des vols en correspondance à Paris-Charles de Gaulle. Tel Aviv et New York seront les deux premières destinations concernées, avant l’extension de ce service vers Miami, Los Angeles et San Francisco.

C’est une petite révolution pour la compagnie française jusqu’ici spécialisée dans les vols long-courrier “point-à-point”, c’est-à-dire directs et sans correspondance. XL Airways a annoncé lundi qu’elle proposera à ses passagers dès le 1er mai 2018 de réserver plusieurs vols sur un même billet d’avion, avec un arrêt intermédiaire à sa base de Paris-Charles de Gaulle. La tarification sera adaptée et les bagages seront enregistrés jusqu’à la destination finale, permettant une correspondance “courte et confortable” au terminal 2A.

New York, destination numéro un de la compagnie, aura la primeur de cette disposition en étant connectée à Tel Aviv. Desservie à l’année depuis avril 2017, la capitale économique et culturelle israélienne verra dans le même temps son programme renforcé avec jusqu’à 5 vols hebdomadaires. Les horaires ont été adaptés pour permettre une correspondance en moins de deux heures, avec changement d’avion. Les autres escales nord-américaines de la compagnie, Miami, Los Angeles et San Francisco bénéficieront également de ce nouveau dispositif dès la reprise des vols, en juin prochain.

Service long-courrier et stop over gratuit à Paris

Pour s’imposer sur ce nouveau créneau, XL Airways met avant ses tarifs, avec des aller/retour à partir de 635 USD, bagage de 20 kg compris, mais aussi sa flotte composée uniquement de gros-porteurs Airbus A330. “Les passagers bénéficieront d’un service long-courrier pendant toute la durée de leur voyage, avec un repas chaud sur chaque vol et l’accès au système de divertissement sans fil XL Cloud”, a-t-elle précisé.

Enfin, la compagnie permet aux passagers qui le désirent d’effectuer gratuitement un arrêt à Paris, à l’aller, au retour ou les deux, dans la limite de 5 jours sur place.

XL Airways voit dans sa base de Paris-Charles de Gaulle un “terrain d’opportunités”. À terme, la compagnie dirigée par Laurent Magnin pourrait proposer ce dispositif à l’ensemble de son réseau.

Laisser un commentaire