Les têtes tombent chez Brussels Airlines

0
1002
vues
Brussels_Airlines_derive
Photo © Paul BANNWARTH

Le Conseil d’administration de Brussels Airlines, contrôlé par le groupe Lufthansa, a  décidé lundi de remplacer à compter du 1er avril 2018 le directeur général et le directeur financier de la compagnie belge, en raison d’un différend sur l’intégration dans Eurowings, la filiale low-cost du groupe allemand. Brussels Airlines assure qu’elle reste “une entité belge” et “continuera à croître”.

À l’issue d’une réunion de son Conseil d’administration, Brussels Airlines a annoncé lundi 5 février que Bernard Gustin, directeur général, et Jan De Raeymaeker, directeur financier, sont remerciés et quitteront l’entreprise le 31 mars 2018. Selon la presse belge, les deux dirigeants s’opposaient à l’intégration complète de Brussels Airlines dans Eurowings.

Le groupe Lufthansa a racheté fin 2016 les 55% des parts de Brussels Airlines qu’il ne détenait pas encore, avec l’objectif d’intégrer “entièrement” la compagnie aérienne belge dans Eurowings à compter de 2018. Brussels Airlines exploitera notamment dès ce printemps trois gros-porteurs Airbus A340-300 et A330-300 pour Eurowings à Düsseldorf.

En outre, selon la presse allemande, la contribution de Brussels Airlines aux résultats consolidés du groupe Lufthansa en 2017 aurait  été inférieure aux attentes.

Dans ce contexte, Christina Foerster, actuelle directrice commerciale de Brussels Airlines, deviendra directrice générale à compter du 1er avril 2018. Thibault Demoulin est nommé directeur financier à la même date.

Brussels Airlines n’a fourni aucune explication à ces décisions. Mais face à la Belgique qui s’inquiète pour sa compagnie aérienne, le long communiqué se veut rassurant sur la “belgitude” de Brussels Airlines, la poursuite de sa croissance et son rôle sur le long-courrier, notamment en Afrique. Mais aucun mot n’est dit sur le réseau européen.

Pour Thorsten Dirks, membre du Comité exécutif de Lufthansa Group, directeur général d’Eurowings et également membre du Conseil d’administration de Brussels Airlines, “la nouvelle équipe renforcera davantage, avec le reste du personnel de Brussels Airlines, la coopération d’ores et déjà fructueuse entre Brussels Airlines et Eurowings. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons façonner l’industrie européenne du transport aérien et réussir nos plans en vue d’une croissance durable. Bruxelles, en tant que capitale européenne, continue à jouer un rôle essentiel dans notre stratégie de croissance”.

Selon Etienne Davignon, co-président du Conseil d’administration de SN Airholding, “la croissance au sein du Groupe Eurowings en tant qu’entité belge nous permettra de développer nos spécificités, telles que notre expertise africaine et notre belgitude. Avec Eurowings, nous continuerons à étendre notre rayon d’action long-courrier hors de Bruxelles et de Düsseldorf, et en particulier à remplir notre rôle de home carrier et de moteur économique important de notre pays”.

La stratégie devrait être précisée prochainement. Thorsten Dirks présentera ses projets mercredi matin aux représentants du personnel de Brussels Airlines lors d’un comité d’entreprise.

Laisser un commentaire