Norwegian : l’A321LR volera entre Londres et les États-Unis

0
1296
vues
Airbus_A321LR_Norwegian
Airbus A321LR de Norwegian - Visuel Airbus

Dans le cadre d’un plan d’expansion au Royaume-Uni, Norwegian a révélé mardi plusieurs destinations que pourraient servir ses Airbus A321LR. Des routes reliant Londres à la côte Est et au Midwest des États-Unis sont à l’étude.

Le directeur général et co-fondateur de Norwegian, Bjorn Kjos, a dévoilé mardi 13 février 2018 à Londres un vaste plan d’expansion pour la compagnie aérienne au Royaume-Uni. Le nouvel Airbus A321LR, la version de l’A321neo au rayon d’action étendu, est un élément de cette stratégie. Alors que le constructeur vient de réaliser le premier vol transatlantique de l’appareil dans le cadre de la campagne de certification, Norwegian commencera à recevoir ses trente exemplaires commandés à partir de l’année prochaine. Ce sont ainsi huit A321LR qui rejoindront la flotte en 2019 et les avions commenceront à desservir le Royaume-Uni dès 2020. La compagnie prévoit de les utiliser au départ de Londres-Gatwick vers des villes comme Détroit, Philadelphie et Minneapolis, des destinations qui ne font pas encore partie du réseau. Des routes vers le Moyen-Orient sont également à l’étude avec l’A321LR.

Le plan d’expansion à Londres-Gatwick inclut également de nouvelles routes qui seraient servies avec d’autres types d’appareils que l’A321LR. “La compagnie aérienne lancera ses nouveaux itinéraires long-courriers en priorité au départ de Londres Gatwick, avant n’importe quel autre aéroport de son réseau”, a-t-elle précisé. Notant le niveau élevé des réservations de sa ligne Gatwick-Buenos Aires, la compagnie regarde vers de nouvelles destinations non spécifiées en Amérique du Sud. En Asie, où elle relie aujourd’hui Singapour à Londres, Norwegian envisage la desserte de Tokyo, Shanghai et Pékin. À condition d’obtenir de la Russie l’autorisation d’utiliser le corridor transsibérien.

Plusieurs routes existantes seront également renforcées. Gatwick-Buenos Aires, lancée ce 14 février, passera à un service quotidien cet hiver, tandis que Los Angeles augmentera de neuf à onze vols par semaine, et Fort Lauderdale de deux à quatre vols par semaine. Norwegian a également l’ambition, “à long terme”, d’obtenir des créneaux horaires pour servir la route Gatwick-New York trois fois par jour.

Le Wi-Fi gratuit sur long-courrier ?

En termes de service en vol, la compagnie recevra en 2018 dix Boeing 787-9 équipés d’une cabine Premium agrandie pour comporter 56 sièges (60% de plus qu’actuellement). Tous seront affectés à Londres-Gatwick et serviront à remplacer le flotte existante. Enfin, le Wi-Fi sera déployé sur long-courrier à partir de la fin de l’année sur les Boeing 787 et 737 MAX. Petite révolution: Norwegian a l’intention d’offrir une connexion Wi-Fi gratuite pour des services de bases. L’option offrant le haut débit (pour des films et des émissions de télévision) sera, quant à elle, payante.

“Dans le cadre de nos ambitions mondiales, nous sommes convaincus que le Royaume-Uni peut offrir à Norwegian un tremplin pour poursuivre son expansion, car nous souhaitons devenir la compagnie aérienne long-courrier de choix pour les passagers recherchant un service de haute qualité à un prix avantageux”, a déclaré Bjorn Kjos.

Laisser un commentaire