Norwegian : les comptes virent au rouge en 2017

0
2926
vues
Boeing_737-80_Norwegian
Photo © Paul BANNWARTH

La croissance accélérée coûte cher à Norwegian. La low-cost enregistre une perte de plus 30 millions d’euros pour 2017, contre un bénéfice de 113 millions d’euros pour l’exercice précédent. Selon le directeur général Bjorn Kjos, ces résultats ne sont “pas satisfaisants” mais la compagnie est “mieux armée pour 2018.”

Norwegian a dévoilé jeudi 15 février ses résultats de l’exercice 2017. Le chiffre d’affaires opérationnel atteint 30,9 milliards de couronnes norvégiennes (3,2 milliards d’euros), en hausse de 19% d’une année sur l’autre. Mais les activités ont laissé une perte nette de 299 millions de couronnes (30,77 millions d’euros), contre un bénéfice net de 1,1 milliard de couronnes (113 millions d’euros) l’année précédente. Norwegian explique cette contre-performance par “l’augmentation du prix du pétrole, l’affrètement d’appareils et la prise en charge de passagers.”

Les résultats du 4e trimestre sont très inférieurs à ce qu’attendaient les analystes. Norwegian a perdu 918 millions de couronnes (94 millions d’euros) entre octobre et décembre, soit environ 11,6 euros par passager transporté. La compagnie signale qu’elle a réalisé “d’importants investissements” pour la formation des équipages, sur tous les types d’appareils, “afin de préparer la croissance de 2018.”

Pour le directeur général Bjorn Kjos, les résultats 2017 “ne sont pas satisfaisants” mais “l’année a été marquée par une croissance globale liée au développement de nouvelles routes, à des taux de remplissage élevés et au renouvellement continu de notre flotte.”

32 appareils ont été reçus en 2017, contribuant à l’augmentation de la capacité (SKO) de 25%. Le taux de remplissage moyen des vols est quasi stable, à 87,5% (87,7% en 2016). 33,1 millions de passagers ont voyagé avec Norwegian en 2017, soit 13% de plus que l’année précédente.

Le coût unitaire est en hausse de 7% (4% hors carburant) tandis que la recette unitaire est en baisse de 6% par rapport à l’année précédente. “L’industrie du transport aérien traverse une période difficile en raison des conséquences du Brexit et d’une forte concurrence,” signale Norwegian. Tout ceci n’empêche pas la compagnie de rester optimiste. “Les investissements les plus importants ont été réalisés en 2017 afin de préparer la croissance à venir,” assure-t-elle. “Norwegian est nettement mieux armée pour 2018,” dit Bjorn Kjos, notant “des réservations en hausse,” des “effectifs renforcés”, et la complémentarité des réseaux long-courriers et européens.

Norwegian maintient sa prévision d’augmenter de 40% sa capacité en 2018. “Notre expansion mondiale sera à son sommet à partir de la seconde moitié de l’année, lorsque 32 des 42 Dreamliners en commande seront en service,” précise Bjorn Kjos. La compagnie doit recevoir un total de 25 avions cette année.

Laisser un commentaire